Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les métiers de l’Aïd Al Adha




Les métiers de l’Aïd Al Adha
A l’approche de l’Aïd El Kebir, la métropole casablancaise change de visage et d’activité. Beaucoup de métiers font leur apparition et plusieurs commerces fleurissent. Certains durent quelques jours, d’autres seulement quelques heures. Mais peu importe, pour beaucoup de jeunes, l’Aïd est une fête d’une nature spéciale et une occasion  en or pour  gagner des sous.
Au palmarès des métiers les plus demandés, il y a les bouchers, les rémouleurs, les vendeurs de foin, des épices, des sacs en plastique, des ustensiles de cuisine, etc, et les transporteurs.
Les bouchers: ils sont les plus demandés le jour de l’Aïd. Leur travail consiste à égorger les moutons et à découper leur viande en morceaux. Ils sont les mieux payés, mais leur travail demande un grand effort physique.  
Les rémouleurs: l’opération consiste à rendre  une lame plus tranchante, mais cela  demande un certain savoir-faire. Lors de l’Aïd, des petits malins transforment des roues de voiture et font de la jante  un  “fusil’’ d’aiguisage de couteaux et autres outils pour l’abattage des moutons sans une expérience préalable dans le domaine des métaux et des techniques d’affûtage; avec pour résultat : des clients qui se retrouvent, la plupart du temps, avec un couteau  moins effilé voire pas du tout.
Les spéculateurs : ils investissent dans tous les produits demandés durant cette période :  oignons,  épices,  braseros, couteaux, charbon, entre autres.  Pour ces commerces, il suffit de se procurer de la matière première, repérer un endroit stratégique, garages ou terrains vagues, voire trottoirs de quelques artères ciblées de la ville... Avoir une balance, s’y prendre à l’avance et acheter le produit  en grandes quantités dix jours avant l’Aïd. Ce commerce demande peu d’argent  et les risques sont minimes.
Les transporteurs : il suffit d’avoir une camionnette, un pick-up ou une charrette pour devenir transporteur. Ce métier ne demande pas d’expérience, mais reste pénible et où la  concurrence est rude. 

Hassan Bentaleb
Lundi 15 Novembre 2010

Lu 667 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs