Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les mercenaires US seront jugés en Irak et aux Etats-Unis : L’Onu recommande de poursuivre Blackwater




Des experts de l’Onu ont recommandé jeudi à l’Irak et aux Etats-Unis de veiller à ce qu’une action en justice soit intentée contre l’entreprise de sécurité américaine Blackwater pour une fusillade qui a entraîné la mort d’au moins 14 civils irakiens en 2007.
Bagdad a confirmé lundi son intention de poursuivre Blackwater devant des tribunaux d’Irak et des Etats-Unis, rejetant ainsi l’arrêt rendu voici peu par un juge américain en faveur de l’abandon des charges retenues contre cinq agents de la firme dans cette affaire.
Dans un communiqué, le groupe de travail de l’Onu sur les mercenaires estime que le dossier met en évidence la nécessité d’une “supervision crédible” des entreprises de sécurité privées opérant pour le compte des Etats-Unis et d’autres pays dans les zones de guerre.
Bagdad et Washington doivent coopérer pour faire la lumière sur la fusillade déclenchée à un rond-point de la capitale irakienne le 16 septembre 2007, en s’assurant que “les auteurs soient tenus entièrement responsables”, dit-il.
La fusillade s’est produite alors que les agents de sécurité escortaient un convoi de diplomates américains. Les cinq employés de Blackwater avaient été inculpés il y a un an pour 14 homicides involontaires, tentatives d’homicide et infraction à la législation sur les armes.
Blackwater Worldwide, rebaptisée Xe Services en février, avait perdu ensuite le contrat passé avec le département d’Etat pour assurer la sécurité de l’ambassade américaine à Bagdad.
La semaine dernière, un tribunal américain avait abandonné les charges en faisant valoir que les droits constitutionnels des accusés n’avaient pas été respectés.
“Nous respectons l’indépendance de la justice américaine et les exigences en matière de garantie du droit, mais nous craignons que la récente décision de classer l’affaire contre les agents de Blackwater n’engendre une situation où personne ne serait tenu responsable de graves atteintes aux droits de l’homme”, a déclaré Shaista Shameem, qui préside le groupe d’experts indépendants des Nations unies.
Le gouvernement irakien et les familles de victimes ont le sentiment de n’avoir aucun recours possible en justice, a-t-elle ajouté. L’Irak avait déploré la décision du tribunal américain en la qualifiant d’”inacceptable et injuste”.
Par ailleurs, deux anciens employés de Blackwater ont été arrêtés, jeudi 7 janvier aux Etats-Unis, pour avoir tué deux Afghans et en avoir blessé un troisième, en mai 2009 à Kaboul. Les deux hommes, Justin Cannon et Chris Drotleff, âgés de 27 et 29 ans, ont été arrêtés respectivement au Texas et en Virginie.
Ils sont notamment poursuivis pour deux « meurtres sans préméditation » et pour une « tentative de meurtre », selon le texte de la plainte. Les deux hommes avaient été licenciés par Blackwater après la fusillade. Récemment interviewés par l’agence Associated Press, ces ex-employés, qui risquent la peine de mort, ont indiqué que les tirs étaient justifiés.

AFP, AP
Samedi 9 Janvier 2010

Lu 237 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs