Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les meilleures œuvres de Picasso seront exposées au Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain




Après le succès de la première grande rétrospective en Afrique consacrée à l’œuvre d’Alberto Giacometti (1901-1966), le Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain (MMVI) revient à la charge avec l’exposition, à partir d’avril prochain, d’une riche palette des meilleures œuvres du célèbre artiste espagnol Pablo Picasso, qui marquera ainsi un retour à l’inspiration africaine de ce génie hors pair des arts plastiques. L’annonce en a été faite, jeudi à Rabat, par le directeur du Musée national Picasso-Paris, Laurent Le Bon, qui a assuré qu’une centaine des meilleures créations artistiques de Picasso seront exposées à partir d’avril prochain au MMVI.
“Picasso de retour en Afrique, Picasso qui s’est nourri des œuvres africaines va triompher en majesté à partir d’avril 2017” au Maroc, a affirmé M. Le Bon dans un entretien à la MAP, en marge d’une rencontre avec Mehdi Qotbi, président de la Fondation nationale des musées (FNM). “On vient de voir la magistrale exposition d’Alberto Giacometti (du 20 avril au 4 septembre 2016). Il fallait pour l’année prochaine créer l’évènement”, a-t-il indiqué, promettant une sélection d’une centaine de chefs-d’œuvre qui montreront le génie pluridisciplinaire de l’artiste: peintures, sculptures, dessins, gravures, estampes.
“Tout sera là, le meilleur du musée Picasso sera montré à Rabat”, a-t-il assuré. “S’il faut aller dans un endroit l’année prochaine pour voir le meilleur de Picasso, c’est bien à Rabat”, a-t-il insisté, tout en se félicitant de “ce partenariat (avec la FNM) qui va sans doute être historique”. “Pour nos amis marocains, il fallait montrer le meilleur, nous n’allons pas montrer les seconds couteaux, les fonds de tiroirs, nous allons montrer les chefs-d’œuvre, comme «L’homme à la guitare», grand chef-d’œuvre cubiste”, a-t-il poursuivi.
Il s’agit aussi de «L’homme bleu», un magnifique portrait des débuts de Picasso peint à l’âge de 14 ans, et du dernier autoportrait, «Le portrait en enfant» où l’artiste a déployé son génie, prouvant par là même qu’il pouvait, au crépuscule de sa vie, encore peindre tout aussi magistralement.
M. Le Bon a estimé que cette exposition, fruit d’un partenariat avec la FNM, qui a lancé une dynamique “extraordinaire” au Maroc, constitue une “vraie révolution”. Le monde des musées “est en révolution et le Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain constitue le fer de lance de cette révolution”, a-t-il noté, mettant l’accent sur l’importance de la culture en tant que ciment indispensable et ferment du vivre-ensemble dans un monde qui vit un moment de questionnement, un moment de crise.
“Au Maroc on sent cette effervescence. On sait la force de la jeunesse dans ce pays, on sait les questions qui se posent, la culture n’apporte pas toutes les réponses, mais elle permet de s’interroger. Je crois qu’avec Picasso, on a là le grand interrogateur, celui qui nous permet de voir le monde différemment”, a-t-il soutenu.

Mardi 27 Septembre 2016

Lu 514 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs