Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

«Les mécréants» dans les salles à partir de demain


Une comédie dramatique du réalisateur Mohcine Besri



«Les mécréants» dans les salles à partir de demain
Omar Lotfi, Amine Ennaji, Jamila El Haouni, Maria Lalouaz, Abdenbi El Benioui, Aïssam Bouali, Mostapha El Houari et Rabii Tadlaoui sont les protagonistes de «Al Maghdobi Alayhim» (Les mécréants), une comédie dramatique écrite et réalisée par Mohcine Besri. Un beau casting pour une fiction qui promeut le dialogue entre islamistes et libéraux de la société.
Préjugés, cohabitation, liberté, acceptation de l’autre et dialogue  sont en effet au cœur du premier long métrage du réalisateur marocain qui, à travers l’histoire d’un groupe de comédiens épris de liberté et trois jeunes islamistes sous le joug d’un chef spirituel, confronte deux mondes au demeurant opposés mais que le dialogue peut rapprocher.
Le film, dont la projection en avant-première a eu lieu vendredi soir au Mégarama de Casablanca, en présence de l’équipe du film, relate l’histoire de trois jeunes islamistes qui, sur ordre de leur chef spirituel, organisent le kidnapping d’un groupe de jeunes comédiens en partance pour une tournée pour la présentation de leur dernière création.
Pris par les sbires du chef islamiste, les comédiens sont amenés à leur lieu de détention. Quelque peu perdus, ils ne comprennent pas vraiment ce qui se passe ou plutôt ce qui se joue devant eux, refusant de croire au cauchemar dans lequel ils sont plongés. Une mauvaise pièce qu’ils n’avaient jamais prévu de jouer. «Mais qu’est-ce qu’on vous a fait?», interroge l’un des otages à leurs kidnappeurs.
Alors que tous les plans pour se sortir de cette situation sont échafaudés, le cauchemar prend une nouvelle tournure : les kidnappeurs qui attendent les ordres de leur maître se retrouvent coupés de leur base. «S’ensuit alors un huis-clos de sept jours au cours desquels les deux camps sont amenés à cohabiter, s’affronter et remettre en question leurs préjugés mutuels».
Les comédiens pourront-ils se tirer de cette situation et poursuivre leur tournée ? Ces échanges avec les islamistes vont-ils aboutir à quelque chose de positif ? Les otages auront-ils la vie sauve ? Autant de questions que l’on se pose et dont les réponses seront livrées à partir de mercredi 6 mars courant. Et pour cause, la sortie nationale en salles de cette comédie dramatique est annoncée pour cette date. En l’occurrence au cinéma Megarama de Casablanca, Marrakech et Fès, Lynx et Rialto à Casablanca, Cinéma Royal à Rabat et Roxy à Tanger.
Prix du meilleur premier film à Tanger, le film de Mohcine Besri a remporté en décembre dernier le Prix Najib Mahfoud pour le meilleur long métrage arabe  lors du 35ème Festival international du film du Caire en Egypte.  
Soulignons que la grande star égyptienne Mahmoud Abdel Aziz, parraine la sortie du film au Maroc. Il était présent à Casablanca  lors de sa projection en avant-première.
D’une durée de 88 minutes, le film «Les mécréants» est co-produit par Tamawayt Productions et Akka Films.

alain bouithy
Mardi 5 Mars 2013

Lu 939 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs