Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les manifestants tiennent bon à Kiev

Menaces de sanctions américaines contre l’Ukraine




Les manifestants tiennent bon à Kiev
Les opposants pro-européens en Ukraine ont entamé jeudi leur quatrième semaine de contestation au lendemain d'un assaut avorté contre leur camp installé dans le centre de Kiev, après lequel les Etats-Unis ont menacé de sanctions contre le régime.
Plus d'un millier de personnes étaient rassemblées jeudi matin à Kiev après une nuit calme sur la place de l'Indépendance, où ils sont déterminés à rester.
Ils ont dressé de nouvelles barricades à la place de celles démontées par les forces de l'ordre, et les ont nettement renforcées avec des amas de neige et des sacs de sable, donnant à la place des airs de camp retranché.
Les troupes anti-émeutes ont tenté dans la nuit de mardi à mercredi de disperser les manifestants sur la place de l'Indépendance au moment même où les représentants de l'UE et des Etats-Unis étaient à Kiev pour tenter de trouver une solution à la crise avec les autorités ukrainiennes.
L'assaut a été bloqué par l'afflux de milliers de nouveaux manifestants, et les troupes anti-émeute ont fini par se retirer au bout de quelques heures.
A la suite de ces événements, les Etats-Unis ont clairement pris le parti de l'opposition ukrainienne et annoncé mercredi soir réfléchir à des sanctions contre le régime, réclamées par ailleurs par les manifestants à Kiev.
A Kiev des milliers de personnes sont restées mobilisées toute la nuit sur la place de l'Indépendance, soit plus que les nuits précédentes.
L'opposition pro-européenne, qui entre jeudi dans sa quatrième semaine de contestation, réclame le départ du président Viktor Ianoukovitch depuis son refus fin novembre de signer un accord avec l'UE en préparation depuis des mois, au profit d'un rapprochement avec Moscou.
Les manifestants ont pu assister toute la nuit à des concerts, notamment de la chanteuse Rouslana, qui avait gagné le concours Eurovision en 2004, et ont entanné à de nombreuses reprises l'hymne ukrainien.
"Nous tiendrons au moins encore six jours, j'en suis sûre", a lancé la chanteuse, soit jusqu'au 17 décembre.
Le président Viktor Ianoukovitch devrait se rendre ce jour-là à Moscou pour y rencontrer Vladimir Poutine. Selon l'opposition, il va "vendre l'Ukraine à la Russie".
M. Ianoukovitch pourrait selon les opposants signer à cette occasion un accord prévoyant l'adhésion de Kiev à l'Union douanière d'ex-républiques soviétiques menée par Moscou. Les autorités ukrainiennes ont catégoriquement démenti.
Le vice-Premier ministre russe Igor Chouvalov a toutefois noté jeudi que Kiev montrait la volonté de coopérer étroitement avec Moscou.
"L'Ukraine décidera du statut qui lui convient le mieux : négocier avec l'Union européenne sur une zone de libre-échange ou développer des liens économiques plus étroits avec la Russie", a-t-il dit sur la chaîne Rossia 24.
"Ces dernières semaines la partie ukrainienne nous propose une coopération approfondie dans le domaine industriel", a-t-il souligné.
En récession et proche de la faillite, l'Ukraine espère obtenir à Moscou une baisse du prix sur du gaz, voire un crédit de milliards de dollars.

AFP
Vendredi 13 Décembre 2013

Lu 355 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs