Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les lundis d’A. Bissani : Pour un islam des Lumières




Les lundis d’A. Bissani :  Pour un islam des Lumières
«Manifeste pour un islam des Lumières» (Hachette Littératures, 2004) est un texte/manifeste écrit par l’anthropologue et psychanalyste Malek Chebel.
Il s’agit d’un texte fort intéressant dès lors qu’il revient sur la question de la compatibilité de l’islam avec la modernité. A cet effet, et pour étayer ses propos, Malek Chebel, comme l’indique le sous-titre de l’ouvrage, recommande 27 propositions pour réformer l’islam. Le mot qui ouvre le manifeste est révélateur à bien des égards : «Un islam des Lumières est-il possible ?» La question est sans conteste d’une actualité frappante non seulement à cause de la situation de l’islam et des musulmans dans le monde aujourd’hui, mais aussi à cause de l’arrivée des islamistes au pouvoir dans bon nombre de pays musulmans suite, notamment, aux événements du printemps démocratique. Réfractaires à la pensée libre, arrimés à un passé révolu, si fatalistes pour ne pas dire superstitieux, les islamistes constituent un véritable cran d’arrêt devant tout épanouissement individuel ou collectif, ce qui rend catastrophiques les bilans de leurs réalisations sur tous les niveaux. Revenons-en au texte de Malek Chebel.
«Manifeste pour un islam des Lumières» se propose donc de participer d’une manière ou d’une autre au débat sur l’islam des droits de l’Homme, l’islam qui permet le droit à la différence, l’islam de la création artistique, etc. La première proposition qui ouvre le manifeste de Malek Chebel est l’interprétation des textes (tafsir).
 Il faut dire que c’est effectivement là où le bât blesse car tout est question d’interprétation des textes. Malek Chebel préconise une «lecture des textes sacrés qui tienne compte de l’évolution de l’histoire». Tout est bien dit ici car en fait toutes les lectures dont on dispose aujourd’hui remontent à des siècles lointains. Malek Chebel ne s’arrête pas là en ceci qu’il avance d’autres propositions fort intéressantes telles : affirmer la supériorité de la raison, abolir toute fetwa appelant à la mort, réévaluer le statut de la femme, libéraliser le son et l’image, rendre prioritaire l’investissement sur l’homme, etc. Le manifeste de Malek Chebel est tellement riche en propositions susceptibles d’enrichir le débat autour de la question de l’islam de demain, cet islam qui a bien vu naître sur son sol des personnages illuminés et éclairés tels Ibn Rushd, Ibn Arabi, Ibn Khaldun et j’en passe, cet islam des Lumières qui n’est pas impossible à réaliser si l’on libère  les potentialités créatrices des musulmans…  

Libé
Lundi 11 Novembre 2013

Lu 741 fois


1.Posté par w le 12/11/2013 18:17
Si le foie aveugle laissait la place à la foie raisonnée le débat autour de la question de l’islam deviendrait intéressant dans le sens on fera la différence entre Dieu et le texte sacré. Si on plaçait le texte sacré dans son contexte historique ce dernier sera beaucoup plus accessible et présentera moins de contradictions

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs