Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les loyalistes yéménites tentent de reconquérir Taëz

L'Etat des Emirats arabes unis dénonce l'intrusion de rebelles chiites dans son ambassade à Sanaa




Les forces loyalistes, encouragées par leurs succès dans le sud du Yémen face aux rebelles, ont engagé la bataille pour le contrôle de la ville stratégique de Taëz où les combats ont fait 80 morts en 24 heures.
Troisième ville du pays située dans le sud-ouest, Taëz est considérée comme le dernier obstacle majeur à franchir sur la route de la capitale Sanaa, tombée entièrement aux mains des rebelles chiites Houthis en janvier dernier.
Les partisans du président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi, exilé en Arabie saoudite voisine, tentent de chasser les rebelles de Taëz après avoir reconquis depuis la mi-juillet cinq provinces du sud, dont celle d'Aden, avec l'aide de frappes d'une coalition arabe.
Cette coalition commandée par l'Arabie saoudite est intervenue en mars pour stopper la progression des rebelles, soutenus par l'Iran, qui avançaient dans le sud du Yémen après avoir conquis de larges portions du pays à la faveur d'une offensive lancée en juillet 2014 à partir de leur fief de Saada (nord).
En plus des frappes aériennes, la coalition envoie armes et conseillers militaires sur le terrain pour épauler les loyalistes.
Selon des sources militaires, les corps de 50 rebelles chiites ont été trouvés lundi dans les décombres des zones de combats à Taëz et les forces pro-gouvernementales ont eu 31 morts dans leurs rangs.
Les Comités de résistance populaires, la force loyale à Hadi, ont accompli des avancées significatives à Taëz, s'emparant de plusieurs secteurs stratégiques et progressant sur le chemin de l'aéroport, selon des responsables militaires.
De violents combats se déroulent aux alentours du palais présidentiel, toujours tenu par les rebelles, selon des habitants. Les rebelles contrôlent aussi les entrées de la cité, notamment celle à l'est qui mène à Sanaa, ont ajouté les responsables militaires.
L'aviation de la coalition est intervenue à plusieurs reprises contre les positions des Houthis dans ce secteur "pour empêcher l'arrivée de renforts rebelles", a indiqué l'une des sources militaires. Le conflit au Yémen a fait depuis mars près de 4.400 morts et des milliers de blessés, selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la santé. 21 millions de personnes ont besoin d'aide ou de protection et 1,3 million de Yéménites ont été déplacés selon l'ONU.
Après la reprise le 17 juillet de la province d'Aden, les loyalistes, aidés par la coalition, ont lancé une offensive d'envergure pour chasser les rebelles du sud du pays, reprenant les provinces de Lahj, Daleh Abyane et Chabwa, riche en réserves pétrolières.
Ces cinq provinces du sud du pays constituaient, avec celles de Mahra et de Hadramout jamais conquises par les Houthis, l'ancien Yémen du Sud, indépendant jusqu'en 1990 avant la réunification avec la partie nord.
Aden, la capitale du sud et deuxième ville du pays, qui a subi de lourdes destructions pendant de longues semaines de combats entre rebelles et loyalistes, commence à connaître des signes de normalisation. Par ailleurs, l'Etat des Emirats arabes unis a dénoncé l'intrusion de rebelles chiites yéménites dans son ambassade à Sanaa et a exigé l'évacuation immédiate des lieux, selon une déclaration officielle publiée dans la nuit de lundi à mardi à Abou Dhabi.
Avec l'Arabie saoudite, les Emirats aident actuellement les forces pro-gouvernementales dans le sud du Yémen dans leur offensive pour faire reculer des rebelles chiites Houthis qui se sont rendus maîtres d'une bonne partie du territoire yéménite y compris la capitale Sanaa depuis le début de l'année.

Mercredi 19 Août 2015

Lu 383 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs