Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les louvoiements du ministre de l’Equipement et du Transport

L’opération mains propres n’est pas pour demain




Les louvoiements du  ministre de l’Equipement et du Transport
Le ministère de l’Equipement et du Transport (MET) dresse son bilan. Il a procédé à une évaluation technique et financière de l’ensemble de son programme routier. Celle-ci a porté sur les réalisations effectuées et celles en cours d’achèvement ainsi que sur la qualité des travaux initiés.  Ladite évaluation a englobé également   un audit financier et technique destiné à examiner les fonds alloués à la maintenance des routes durant les cinq dernières années.  
Intervenant lors d’une séance des questions orales tenue hier à la Chambre des représentants, Abdelaziz Rebbah, ministre de tutelle, a laissé entendre que cette évaluation a pour objectif de rationaliser  la gestion de fonds publics vu les moyens limités dont dispose son département. « On n’a pas le droit de gaspiller  les deniers publics », a-t-il martelé. A cet effet, il a expliqué que son département mène des enquêtes et établit des rapports chaque fois qu’il y a des plaintes  relatives à des ouvrages inachevés.   Mieux, Rebbah a affirmé qu’il n’y aura pas de place au sein du son ministère pour les sociétés qui n’honorent pas leurs engagements.
S’agit-il d’une véritable volonté de lutter contre le gaspillage des deniers publics ou de vœux pieux ? Bien malin celui qui pourra répondre à cette question.  En effet, entre le discours moralisateur du ministre, maintes fois réitéré, et son action sur le terrain, il y a à boire et à manger. «Aziz Rebbah et l’ensemble du gouvernement Benkraine ne font que scander  des slogans destinés à la consommation médiatique et à la mobilisation partisane. On est loin, très loin même d’une vraie lutte contre la prévarication», nous a déclaré maître Tarik Soubbai, président de l’Instance nationale de protection des biens publics (INPBP). Selon lui, le ministre n’a pas encore eu le courage nécessaire pour mener une vraie guerre contre la dilapidation des biens publics. «La menace continue à guetter les deniers publics», nous a-t-il confié.
Pour  Me Tarik Soubbai, Abdelaziz Rebbah et le chef du gouvernement connaissent parfaitement les dysfonctionnements et les manquements  qui entachent plusieurs projets menés par le ministère de l’Equipement et du Transport. « Benkirane savait ce qui se passait dans ce département avant même d’avoir été nommé chef du gouvernement. On lui a déjà exposé les 56 affaires qui ont fait objet de plaintes auprès du ministre de la Justice. Abdelaziz Rebbah lui aussi est au courant. Une lettre lui a été adressée le 12 mars 2012 concernant certains  dysfonctionnements et irrégularités  dans la gestion de certains projets et qui est restée sans suite car aucun suivi n’a été ordonné à propos de ces affaires», nous a-t-il précisé avant de poursuivre qu’il «attend toujours sa réaction concernant les pilotes  des ports de Casablanca et de Jorf Lasfar qui touchent 20 millions de centimes par mois sans titre ni droit et en totale contradiction avec les lois en vigueur. Même le Conseil de la concurrence a pointé du doigt ces employés accusés de ne pas respecter le principe de la concurrence et d’imposer des prix jugés exorbitants au regard du décret de 1967». Notre source s’est interrogée également sur le sort du rapport de la Cour des comptes sur la direction des routes et Marsa Maroc qui a mis à l’index certaines anomalies dans la  gestion des biens publics.

Hassan Bentaleb
Mercredi 17 Avril 2013

Lu 561 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs