Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les locaux ratent le coche à Kigali

Fakhir s’achemine vers un remake de la CAN 2006




Décidément, c’est encore une fois le petit tour et puis s’en va qui se projette pour cette équipe nationale des locaux engagée dans les phases finales du CHAN 2016 qui se déroule actuellement au Rwanda.
Pour le compte de son match de la seconde journée du groupe A, disputé mercredi au stade Amahoro à Kigali, la sélection marocaine a cédé le pas devant la formation ivoirienne sur le court score de 1 à 0. Au moment où l’autre partie de cette poule a vu le Rwanda aligner son deuxième succès aux dépens du Gabon (2-1) pour décrocher son billet aux quarts de finale.
Voilà donc une équipe du Maroc au pied du mur qui a réduit pratiquement à néant ses chances de passage au tour suivant de la compétition. Pour que ce scénario prenne forme, il faut que, lors de la troisième manche programmée dimanche, le Onze national signe un succès avec plus de deux buts d’écart face au Rwanda et que la Côte d’Ivoire s’incline devant le Gabon. C’est un peu trop demander pour un Fakhir et ses poulains qui éprouvent d’énormes difficultés dans ce championnat.
Après la prudence à outrance face au Gabon, sanctionnée par un nul blanc, contre la Côte d’Ivoire, les Nationaux devaient en principe montrer un autre jeu penché davantage sur l’offensive dans l’espoir de prendre le meilleur sur un adversaire ivoirien défait lors de sa première sortie et pour qui cette confrontation constituait sa dernière chance de maintien en course.
Il faut reconnaître que lors du premier half, les partenaires de Mourad Batna, meilleur joueur marocain du match tout comme le jeune défenseur Jaouad El Yamiq, ont cherché à orchestrer des assauts dont deux ont failli faire mouche : le tir d’Ahmed Jahouh et la talonnade d’Abdelâdim Khadrouf. A part cela, Batna a beau manœuvrer mais, à lui seul, il ne pouvait mieux faire pour que les Ivoiriens profitent d’une grosse bévue d’inadvertance d’Abderrahim Chakir qui a commis une faute sur un attaquant ivoirien. Un penalty des plus évidents transformé juste avant le retour aux vestiaires par Zakri.
Les 45 minutes et le temps additionnel n’ont pas suffisants pour que l’équipe nationale puisse revenir dans le match, en dépit des changements opérés par Fakhir qui, dix ans jour pour jour après la CAN 2006 en Egypte, passe de nouveau à côté de son sujet. Le bonhomme s’achemine vers la réédition de l’édition égyptienne, une sortie par la petite porte sans la moindre victoire ni le moindre but inscrit.
Si pour la CAN 2006, M’Hamed Fakhir avait l’excuse d’être arrivé aux commandes de l’EN à la dernière minute pour jouer le rôle de pompier de service, pour le CHAN 2016, l’histoire est tout autre. Il est à la tête de cette sélection dite A’ depuis presque deux ans pour livrer au public une telle prestation dont le seul mérite est de rappeler à l’ordre les optimistes zélés qui continuent de croire que le football marocain mérite une place de choix sur l’échiquier continental.
Les ratages se suivent que ce soit en clubs ou au niveau des équipes nationales. Après les Olympiques qui manqueront les JO avec soi dit au passage l’éviction de Hassan Benabicha, désormais c’est au tour des locaux de Fakhir de compromettre au plus haut point leurs chances dans ce CHAN 2016. Dans les parages, il doit sûrement y avoir quelqu’un, mis sous pression dernièrement par les fédéraux, qui espère que les dégâts s’arrêtent là.


Programme du vendredi
Groupe C

2ème journée
13h00 : Tunisie-Nigeria
16h00 : Niger-Guinée


Déclarations

Ci-dessous les déclarations,
rapportées par le site cafonline.com,  des sélectionneurs M’Hamed Fakhir, Michel
Dussuyer, Jonathan Mclnstry
et Stéphane Bouguendza à l’issue des rencontres de la 2ème journée du groupe A du CHAN 2016


M’hamed Fakhir (entraîneur du Maroc)
«On avait bien attaqué la rencontre et on aurait dû marquer les premiers. On ne l’a pas fait. Eux, en revanche, ont fait la différence sur le penalty avant le retour aux vestiaires. Cela a changé les données. Mes joueurs se sont mis à douter et n’ont pas trouvé la solution pour revenir. Le Maroc est la seule équipe nationale à n’avoir disputé aucune rencontre internationale depuis dix mois. Or, ces matches sont indispensables pour tester les joueurs et les tactiques. Nous n’avons eu que les matches éliminatoires. Ce n’est pas là qu’un entraîneur peut effectuer le travail de fond».

Michel Dussuyer (entraîneur de la Côte d’Ivoire)
 «Le Maroc a eu deux occasions en première mi-temps qu’il n’a pas su concrétiser. Nous avons su gérer le match. Le but marqué juste avant la pause nous a fait du bien et a fait du mal à la sélection marocaine. Ce qui a fait la différence, c’est notre volonté, notre état d’esprit. On n’avait rien à perdre. C’était presque comme un dernier match, puisqu’on était sûr de rentrer à la maison en cas de défaite. C’est bien d’avoir désormais notre avenir entre nos mains. Ça va pousser les joueurs à donner le meilleur d’eux-mêmes face au Gabon».

Jonathan McInstry (entraîneur du Rwanda)
 «Je suis très fier de mes joueurs. Ils ont, sur leurs deux premiers matches, mérité leur qualification. C’est le fruit d’un travail sans relâche, de leur solidarité, de leur envie, de leur unité. Ils se sont améliorés par rapport au premier match».

Stéphane Bouguendza (entraîneur du Gabon)
«Nous nous sommes procuré quelques bonnes occasions de marquer mais nous avons encore péché par la finition. Le milieu a parfois un peu lâché, ce qui a eu pour conséquence un surplus de pression sur notre défense. Le Rwanda était meilleur parce qu'ils étaient plus déterminés que nous».

Mohamed Bouarab
Vendredi 22 Janvier 2016

Lu 2225 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs