Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les législatives sous l’œil de la justice : Sondages ou dérapage




La campagne n’aura même pas commencé, officiellement du moins, que la justice croit avoir une bonne raison de se mêler des toutes prochaines élections législatives. Le ministère public a décidé l’ouverture d’une enquête concernant les sondages rendus publics par les sites « Goud.ma » et « Maârif press ». Motif : aucun sondage ayant quelque rapport direct ou indirect avec les consultations électorales prévues au programme ne peut avoir lieu à moins de quinze jours du début de la campagne électorale si afférent. En effet, l'article 115 de la loi 57-11 interdit d'effectuer des sondages d'opinion durant la période commençant 15 jours avant le lancement de la campagne électorale jusqu'à la clôture de l'opération de vote. Or la publication des sondages en question n’a pas respecté ces délais.
Mais au-delà de tous ces démêlés avec la justice certaines questions se posent. Peut-on se fier à ces sondages ? La procédure suivie respecte-t-elle les normes et les méthodes scientifiques pratiquées ailleurs pour ce type d’exercice? Qui est derrière ces publications et à ce moment précis ? A qui profite la publication de ces soi-disant sondages d’opinion ? Avons-nous les moyens et les instituts spécialisés pour prétendre présenter des enquêtes de ce genre ?  Ce qui est sûr, c’est que le sondage d’opinion n’est pas une culture ancrée dans nos mœurs politiques ni sociétales. Dans d’autres sociétés, le sondage public s’étend à tous les aspects de la vie quotidienne. Il devient alors  un outil utilisé par les entreprises, les médias ou encore les partis politiques. Les objectifs sont très divers et parfois même différents : par exemple, à travers une enquête de satisfaction d'un produit, il s'agira d'améliorer celui-ci (emballage, forme, campagnes de communication...). Ou encore, la commande d'un sondage par un magazine sur un sujet à la mode.  L'objectif est tout d'abord la vente des titres avant de réaliser une enquête sur le sujet. Ce qui n’est pas le cas chez nous.
Hormis les deux sites en question, on a remarqué cet engouement brusque pour les sondages d’opinion faits par des boites d’ici et d’ailleurs et   dont les résultats étaient tenus pour vérité générale et même absolue par certains leaders de partis bleus ou barbus qui se donnaient largement en tête dans des élections qui n’ont pas encore eu lieu. Il y a même un parti « américanisé » qui a commandé un prétendu sondage à une boite du pays de l’oncle Sam pour annoncer ses résultats lors de l’un de ses meetings. La seule invocation de chiffres confère au discours une pseudo-valeur scientifique. Même dans les pays ancrés dans la démocratie, on se méfie de la  réalité des sondages.   Il s'agit de présenter ici d’éventuelles sources d'erreurs, une manière intentionnelle ou non de manipuler les résultats ou encore de faire de mauvaises interprétations. Les sondages de ces derniers jours qui précèdent la campagne sont devenus à tort une source cruciale de légitimité démocratique qui autorise à prétendre avoir l'opinion de son côté, à moins qu'il ne s'agisse de faire l'opinion. Eriger une personnalité politique en chef de gouvernement (même virtuellement) à quelques jours de la campagne des législatives est non seulement une infraction à la loi mais un non-respect de la déontologie journalistique et de l’éthique politique.

KAMAL MOUNTASSIR
Vendredi 11 Novembre 2011

Lu 543 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs