Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les joueurs du KAC de Kénitra menacent de boycotter le Championnat national




Les joueurs du KAC de Kénitra menacent de boycotter le Championnat national
La crise que connaît le KAC de Kénitra, section football, prend une tournure plus grave avec la menace des joueurs de boycotter les matchs du Championnat national, en attendant le règlement de leurs salaires et primes.
Le président du club, Mohamed Chibar, a indiqué, dans un communiqué, que les joueurs menacent de faire un sit-in devant le siège de la municipalité de Kénitra pour protester contre la situation matérielle du club du fait du blocage des subventions promises. Les joueurs, indique-t-il, n'ont reçu ni salaires, ni primes de matchs, ni primes de signature, ce qui met l'équipe dans une situation préoccupante.
Les joueurs, ajoute le communiqué, avaient déjà menacé, la semaine dernière, de ne pas jouer le match à domicile contre l'Olympic de Safi, qu'ils ont perdu, si ce n'était l'intervention du président et de gens animés de bonnes intentions. En l'absence de ressources financières, ajoute la même source, les joueurs menacent de boycotter les entraînements et de ne pas faire le déplacement, le week-end prochain, à Agadir.
Le président du club a sollicité l'intervention du wali de la région pour inviter les conseils municipal, provincial et régional à soutenir l'équipe et débloquer les subventions promises.
De son côté, l'entraîneur de l'équipe, Youssef Lamrini, a déclaré lundi à la MAP que les joueurs sont résolus à ne pas jouer le match contre le Hassania d'Agadir tant que leur situation n'est pas réglée.
Le KAC de Kénitra, rappelle-t-on, connaît depuis plus d'une année une crise qui va crescendo et qui risque de compromettre ses chances de rester en division d'élite.
Pratiquement, depuis la démission forcée de M. Hakim Doumou de la présidence du club, après une série de procès intentés contre lui par un comité de redressement pour mauvaise gestion financière et professionnelle et une pression des supporters de l'équipe (Hélala Boys), le KAC sort d'une crise pour entrer dans une autre. Actuellement trois bureaux se disputent la légitimité de sa direction et aucune solution sérieuse ne semble à l'horizon.
Les Hélala Boys, qui manifestent parfois dans la rue pour soutenir l'un des trois bureaux, boycottent les matchs de l'équipe tant qu'aucune solution n'est en vue.
Les résultats de l'équipe sont fortement influencés par cette situation et l'entraîneur actuel Youssef Lamrini avait déjà menacé de partir si la situation perdure. Bien avant lui, Aziz Karkach n'avait pas pu résister longtemps.

Libé
Mercredi 17 Octobre 2012

Lu 314 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs