Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les investisseurs français se taillent la part du lion dans l’aéropôle de Nouaceur


400 millions de dollars d’investissements français dans le secteur de l’aéronautique au Maroc



Les investisseurs français se taillent la part du lion dans l’aéropôle de Nouaceur
Plus de 85% des investissements injectés dans l’aéropôle de Nouaceur sont réalisés par des filiales de grands groupes français, selon Hamid Benbrahim El Andaloussi, président du Groupement des industries marocaines aéronautiques et spatiales (Gimas).
En effet, le pôle aéronautique de Nouaceur abrite actuellement près d’une centaine d’entreprises qui représentent les fleurons de l’industrie aéronautique française. Il s’agit du groupe Safran, Dassault Aviation, Thales, Labinal, Aircelle, Ratier-Figeac, Le Piston Français, Mecachrome, Snecma, Matis, Zodiac, Sagem.
Ces entreprises ont investi près de 400 millions de dollars lors des 5 dernières années, ce qui a donné une impulsion à l’industrie aéronautique marocaine, tout en contribuant à la création d’emplois dans ce secteur porteur, a précisé El Andaloussi.
Les filiales françaises implantées à Nouaceur opèrent dans des domaines très variés allant de la production de composants d’avion aux services, outre le système de câblage électrique, l’électronique embarqué, le composite, la recherche technologique et la maintenance avion-moteur.
Ces activités d’excellence se développent dans le cadre du nouveau concept de co-localisation compétitive qui permet aux industriels français de référence d’installer une partie de leurs activités au Maroc, pour gagner plus de compétitivité sur le plan international, a souligné M. Benbrahim, précisant que cette nouvelle formule d’investissement +gagnant-gagnant+ permet aussi au Maroc de créer de la valeur ajoutée et des emplois dans un secteur de haute technologie.
Selon le président de GIMAS, qui dirige aussi l’Institut des métiers de l’aéronautique (IMA), créé pour répondre aux besoins des entreprises en matière de techniciens et cadres qualifiés, la forte présence des industriels français dans le secteur aéronautique témoigne de la confiance dont jouit le Royaume auprès des grands acteurs de l’industrie aéronautique du monde.
Cette confiance s’est confortée en 2012 avec l’arrivée de l’avionneur canadien Bombardier Aéronautique, ce qui devra encourager d’autres constructeurs aéronautiques et fournisseurs étrangers à venir au Maroc qui offre aux investisseurs un package attrayant incluant tous les facteurs de compétitivité.
Selon l’avis des experts, le secteur aéronautique au Maroc est un marché très prometteur qui affiche un rythme moyen de croissance de 15 à 20% par an. Le secteur représente aujourd’hui près de 10.000 salariés et un chiffre d’affaires à l’exportation d’un milliard de dollars. Cette bonne performance aiguise de plus en plus l’appétit des investisseurs.

MAP
Samedi 6 Avril 2013

Lu 504 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs