Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les inventeurs marocains laissés pour compte


Majid El Bouazzaoui : L’Etat n’apporte pas l’aide qu’il faut à la créativité



Les inventeurs marocains laissés pour compte
De dépenses d'argent faramineuses à des refus de soutien financier essuyés d’un revers de main en passant par un état d’abattement ressenti doublés de surcroît de conjectures planantes s’apparentant à celle de Goldbach, ces soucis jalonnent souvent l'itinéraire des inventeurs. Et pourtant, ceci n’est pas pour dissuader plusieurs de changer de vocations. Sous le ciel marocain, déjà les inventeurs de renom ne sont pas légion et pourtant parmi ces « oiseaux rares », certains ont préféré suivre l’impulsion de la fuite des cerveaux plutôt que de rester. L’inventeur marocain Majid El Bouazzaoui a, pour sa part, choisi de laisser place à sa créativité dans son pays.
Agé de 38 ans, celui-ci qui vient d’être primé récemment suite à sa participation à la première édition du concours mondial des inventions et des innovations (World invention and innovation contest), organisée en Corée du Sud et dont la cérémonie de remise des prix a eu lieu le 6 juin courant à Séoul, a, en fait, gagné ses lettres de noblesse dans son domaine de compétences inside comme outside du Maroc. 
En effet, depuis 1997, date de dépôt de sa première demande de brevet d'invention, 13 autres demandes ont été déposées par cet inventeur au parcours, qui est loin d’être une sinécure.
Toujours est-il, la persévérance et la pugnacité de Majid ont fait qu’il a été élu président de l'Union des inventeurs pour un mandat de 5 ans, lors de l'assemblée générale de cette association en 2012.
«Si j'ai été élu, c’est afin notamment d’augmenter le nombre d'adhérents, de renforcer les partenariats stratégiques au niveau national et international et d’organiser annuellement un salon ainsi qu’un concours international des inventions», nous a déclaré M. El Bouazzaoui mettant en exergue au passage son expérience dans le monde des inventions qui a duré 18 années mais non sans obstacles… 
«Si j'ai grandi, étudié et travaillé au Maroc, c’est que je sais pertinemment ce que c'est d’être un inventeur dans le pays. Je suis tout à fait conscient qu'avec les difficultés qui existent, c'est impossible d'inventer!», se désole-t-il relevant, toutefois, que cette réalité ne l'a pas empêché de continuer à inventer durant toutes ces années. Majid nous assure également qu’il a bravé toutes les épreuves, mais qu’au final le goût de la réussite est exquis. «Loin de moi l’idée de baisser les bras parce que de nature je suis très motivé et rien ne m'arrête. J'ai commencé très jeune dans ce domaine et déjà à l'âge de 20 ans, j'ai déposé ma première demande de brevet d'invention. Peut-être cela est aisé au jour d’aujourd'hui, mais il y a 18 ans (sans internet ni ordinateur personnel), ça relevait vraiment de l’exploit ! », tient-il à rappeler notant qu’il a continué et continue toujours, et ce malgré les couacs rencontrés deçà delà, de déposer plusieurs autres demandes de brevets d'invention au Maroc et au niveau international. 
Quoi qu’il en soit, Majid El Bouazzaoui, s’il a été en quelque sorte « déçu» à ses débuts au Maroc, il n’en demeure pas moins qu’il tient mordicus à défendre les droits de ses compatriotes inventeurs. «Notre association l'Union des inventeurs, basée à la ville ocre, est devenue partenaire officiel et exclusif de la Fédération internationale des associations d'inventeurs (IFIA) ainsi que des plus grands salons internationaux d'invention au monde pour principalement défendre les intérêts des inventeurs marocains et leur permettre de profiter d'opportunités inédites de promotion et de commercialisation de leurs inventions», nous fait-il part soulignant, dans la foulée, que ladite association offre aussi un système d'adhésion unique, innovant et adapté pour toute personne intéressée.
Et de mettre également en exergue un forum disponible online pour offrir une plateforme d'échange et de partage d'informations et d'expériences sur tout ce qui traite des inventions.
«Les Marocains deviennent des leaders dans tous les domaines, voire même au niveau international si on leur donne l'opportunité. Et à travers des actions concrètes et coordonnées avec l'IFIA, l'Etat, le gouvernement, les universités, écoles, instituts, centres d'innovation, CNRST, etc, l’on veut prouver que la situation va réellement changer. Aujourd'hui, on doit faire les choses dans les règles de l'art conformément aux standards internationaux», soulève-t-il avant de partager ses aspirations.
En fait, pour Majid, l’idéal serait que leur association permette un jour d'ouvrir la voie à la recherche scientifique et l'invention au Maroc, de prendre l’option d’enseigner l'invention et la technologie aux enfants dès leur plus jeune âge (10 à 12 ans), d'améliorer la vie des gens par des inventions "Made in Morocco", d'aider les inventeurs marocains à réaliser et commercialiser leurs inventions et aussi d'influencer le système éducatif au point d'ajouter une nouvelle branche pour l'invention et la technologie qui soit enseignée tout au long du cursus scolaire pour finalement obtenir des diplômés inventeurs ! Le la est ainsi donné par Majid El Bouazzaoui qui désire ardemment que la donne change au Maroc (que le Maroc rectifie le tir) en matière d’accompagnement des inventeurs en herbe.

​Distinctions reçues dans plusieurs pays mais pas au Maroc



2002: Prix Genius - Hongrie
2004: Prix INPI - France
2005: Médaille d'or / Prix spécial du ministère de l'Education 
et de la Recherche - Roumanie
2005: Médaille d'or - Suisse
2005: Médaille d'argent - Taiwan
2010: Finaliste du Prix Takreem - Liban
2014: Médaille d'argent - Corée du Sud
2015: 2 Médailles d'or de la Fédération française des inventeurs
2015: Médaille d'argent - Suisse
2015: Diplôme "Inventarium Science" - Portugal
2015: Trophée - Libye
2015: Médaille d'or - Corée du Sud

Meyssoune Belmaza
Mardi 9 Juin 2015

Lu 776 fois


1.Posté par Badih le 04/04/2016 12:00 (depuis mobile)
Je ne peux que vous encourager ,Monsieur le parcours sera très long pour vous et non sans obstacles pleins inventeurs comme vous,je cite l''inventeur de la tajine électrique ,etc,etc

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs