Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les insurgés tentent de briser le siège gouvernemental à Alep


Les forces rebelles syriennes disent contrôler Manbij à près de 70%



Les combattants rebelles ont lancé dimanche une contre-attaque en direction des quartiers d'Alep tenus par les forces gouvernementales pour tenter de reprendre les territoires perdus la semaine dernière dans la grande ville du nord de la Syrie.
Un centre de commandement rebelle, qui associe le Front Fatah al Cham, héritier du Front al Nosra, et Ahrar al Cham, dit avoir capturé des positions de l'armée dans le sud-ouest du pays aux premières heures de cette offensive qui vise à briser le siège imposé par les troupes pro-gouvernementales.
L'armée syrienne a confirmé sur les médias d'Etat que des rebelles ont lancé une offensive, mais elle assure que les insurgés ont été repoussés par des frappes aériennes..
Près de 250.000 civils vivent dans les quartiers d'Alep que contrôlent toujours les forces rebelles coupées du monde depuis que les troupes du régime appuyées par des milices chiites ont pris début juillet le dernier axe menant au Nord.
L'armée de Damas, soutenue par les miliciens chiites et par des frappes aériennes russes et syriennes, a repris la semaine dernière un terrain considérable aux rebelles, en particulier dans les zones entourant le sud de la route Castello qui relie Alep et le nord de la Syrie à la Turquie.
Dans la partie sud de Castello Road, le quartier de Bani Zeïd a été pris par l'armée qui y regroupe des troupes en prévision de nouvelles attaques contre les rebelles.
Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme, l'offensive lancée dimanche est la plus importante jamais entreprise par les insurgés depuis des mois.
L'OSDH précise toutefois que les pilonnages des positions rebelles se sont intensifiés, à Hay al Rachdeïn, Boustan al Kasr et dans d'autres quartiers de la ville.
Des avions de combat ont également bombardé Khan Touman dans la campagne sud d'Alep. Poumon économique et première ville syrienne avant l'éclatement du conflit syrien il y a cinq ans, Alep a été divisée en deux parties occupées par les forces gouvernementales pour la première, par des rebelles pour la seconde, depuis l'été 2012.
Les forces rebelles syriennes soutenues par les Etats-Unis qui combattent les djihadistes de l'Etat islamique à Manbij, dans le nord de la Syrie, ont annoncé dimanche qu'elles contrôlaient près de 70% de la ville. A la suite de deux jours de progression rapide, les Forces démocratiques syriennes (FDS) ont repoussé les djihadistes à l'intérieur de la vieille ville, a précisé Charfan Darouich, du Conseil militaire de Manbij, contacté par téléphone par Reuters.
Des combats se poursuivent dans d'autres quartiers de la ville, mais la plupart des zones ouest, est et sud de Manbij sont désormais entre les mains des FDS, a-t-il ajouté. Les djihadistes de l'EI, a-t-il dit, "sont désormais principalement dans la vieille ville et dans des secteurs de la partie nord-est de la ville".
Formée l'an dernier, l'alliance des Forces démocratiques syriennes regroupe la puissante milice kurde des Unités de protection populaire (YPG) et des combattants arabes.
Lancée il y a deux mois, leur offensive contre Manbij, verrou menant vers la frontière turque, est appuyée notamment par des éléments des forces spéciales de l'armée américaine.
Au moins 2.300 habitants ont pu quitter Manbij ces derniers jours mais des milliers d'autres sont toujours pris au piège à l'intérieur de la ville, ce qui ralentit la progression des rebelles et les bombardements américains en appui, ont rapporté des sources kurdes.
Les tireurs embusqués de l'EI et les mines terrestres disposées par les djihadistes freinent également l'avancée de l'alliance kurdo-arabe.
D'après Darouich, entre 40.000 et 50.000 habitants de Manbij se sont enfuis depuis le début de l'offensive.

Libé
Mardi 2 Août 2016

Lu 826 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs