Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les inondations dans le Sud de l'Inde font 134 morts




Des soldats tentaient samedi de récupérer des villageois réfugiés sur les toits de leurs maisons en raison des inondations et des coulées de boue qui ont frappé le sud de l'Inde, faisant 134 morts, ont annoncé les autorités et des médias indiens.  Des hélicoptères de l'armée et des milliers de soldats ont intensifié leurs efforts pour secourir les sinistrés, distribuant des colis de nourriture et de l'eau potable à plusieurs milliers de personnes bloquées dans leurs villages, suite aux inondations déclenchées par quatre jours de pluies torrentielles, selon les autorités.
Au moins 118 personnes ont été tuées dans l'Etat du Karnataka et 16 dans l'Etat d'Andhra Pradesh, après que des rivières ont débordé et inondé plusieurs milliers de maisons, selon l'agence de presse Press Trust of India.
Près de 250.000 personnes ont été évacuées des régions les plus touchées d'Andhra Pradesh, a affirmé Dharmana Prasada Rao, le ministre du Budget de cet Etat.
Trois villes d'Andhra Pradesh ont été submergées par les eaux des rivières Krishna et Tungabhadra, a-t-il précisé, ajoutant que le bilan des victimes risquait d'augmenter parce que beaucoup de zones inondées restaient inaccessibles.
L'Andhra Pradesh a exhorté les autorités du Karnataka à ne pas provoquer davantage d'inondations en relâchant de l'eau des barrages et des réservoirs de ces deux rivières.
Les soldats ont utilisé des bateaux pour évacuer des personnes bloquées dans des villages en raison de routes qui ont été inondées. Les personnes évacuées ont été conduites dans des écoles et des bâtiments gouvernementaux situés dans des zones plus élevées, à l'abri des inondations.
"Sauver des vies, c'est la première priorité du gouvernement", a déclaré K. Rosaiah, chef du gouvernement de l'Andhra Pradesh.
Dans de nombreuses régions, les routes étaient coupées. Dans l'Andhra Pradesh seul, 2.500 kilomètres de routes ont été submergés par les eaux. Plusieurs milliers de camions et de voitures étaient bloqués sur la route menant de la capitale de l'Andhra Pradesh, Hyderabad, à Bangalore, la capitale du Karnataka.
Pendant l'été, une grande partie de l'Andhra Pradesh et du Karnataka ont subi de graves sécheresses en raison du manque de pluies de moussons.  Le changement soudain a été provoqué par des pluies torrentielles sans précédent, sous l'influence d'une zone de basse pression dans le golfe du Bengale, selon les services météorologiques indiens.

AP
Lundi 5 Octobre 2009

Lu 163 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs