Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les infections nosocomiales, véritable problème de santé à travers le monde : L’OMS recommande plus de vigilance




Les infections nosocomiales, véritable problème de santé à travers le monde : L’OMS  recommande plus de vigilance
Les infections nosocomiales, autrement dit celles qui ont été contractées  lors d’une hospitalisation  constituent un réel problème de santé publique. Elles reviennent au-devant de la scène à l’occasion de la Journée de l’hygiène des mains célébrée récemment par l’organisation mondiale de la santé (OMS). Les personnels de la santé sont invités à se conformer à des règles d’hygiène des mains pour soigner leurs patients afin de les protéger contre les risques de contracter des infections dans leurs établissements.  Comme l’indique l’OMS, ces infections surviennent en général par transfert des germes présents sur les mains d’un agent de santé lorsqu’il touche le patient. Sur 100 patients hospitalisés, au moins 7 dans les pays à revenu élevé et 10 dans les pays à revenu faible ou intermédiaire vont contracter une infection nosocomiale. 
Au Maroc, des recherches ont été menées sur la prévalence de ces infections. Bien qu’elles ne soient pas récentes, elles donnent au moins une idée générale sur la situation. Ainsi une enquête nationale menée en 1994 sur les infections nosocomiales avait révélé un taux de prévalence de 14 %. En 2007, une nouvelle étude initiée par le CHU Hassan II de Fès a montré un taux de prévalence de 6,7 %. Dans cette étude, les infections du site opératoire étaient les plus fréquentes. Par ailleurs, une étude de prévalence des infections nosocomiales dans les hôpitaux relevant du CHU de Rabat (2010) indique un taux de 10%.  Cette prévalence bien qu’élevée est bien moins importante par rapport à l’étude partielle faite en 2005 à l‘hôpital Avicennes qui est de 18%. On se place bien loin des données internationales notamment pour la Norvège (5,4%), la France (4,5%) et  l’Italie (4,9%).
Mais ces infections ne sont pas pour autant une fatalité. Faute d’éliminer le risque d’infection autant essayer de le diminuer en adoptant des mesures préventives. L’OMS recommande d’utiliser une solution hydroalcoolique ou de se laver les mains à l’eau et au savon, si elles sont visiblement souillées, avant le contact avec un patient; avant le geste aseptique (par exemple l’insertion de dispositifs comme des cathéters), après le risque d’exposition à un liquide biologique, après le contact avec un patient et son environnement. Car comme le rappelle l’organisation onusienne, un simple geste peut être fatal notamment chez les patients vulnérables dans un état critique et dans les unités de soins intensifs où la proportion peut atteindre 30%. Chaque année, des centaines de millions de patients dans le monde sont affectés par ces infections, dont une grande partie est causée par des agents pathogènes résistants aux antimicrobiens. D’ailleurs, au début de la semaine, l’OMS a publié un rapport majeur sur la résistance aux antimicrobiens faisant état de taux élevés chez les bactéries responsables des infections les plus courantes (par exemple les infections des voies urinaires, les infections postopératoires, les pneumonies et les infections du sang) dans toutes les régions du monde. Les résultats initiaux de l’enquête mondiale confirment la grande fréquence des résistances chez les bactéries isolées dans les établissements de santé. 
 

Nezha Mounir
Vendredi 9 Mai 2014

Lu 1513 fois


1.Posté par jawad le 10/05/2014 18:33
Lorsque l'on voit au Maroc l'état déplorable de bon nombre d'établissements de santé publics dont les maternités on ne peut s'étonner d'un taux aussi important d'infections nosocomiales. Les soles des salles d'accouchement ne sont pas néttoyées. C'est carrément des mésures élèmentaires d'hygiène dans les etablissement de soins qui font défaut et qui expliquent ces taux élevés d'infection.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs