Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les indicateurs économiques toujours au rouge

Décélération des IDE et aggravation du déficit commercial




Les indicateurs économiques toujours au rouge
Les flux des investissements directs étrangers (IDE) ont atteint 4,106 milliards de dirhams (MMDH) à fin février 2014, contre 10,278 MMDH un an auparavant, soit une baisse de 60,1 %, selon l’Office des changes.
Cette évolution est attribuable à la régression de 57,4 % des recettes d’IDE et de 38,2 % des dépenses liées à ces investissements durant cette période, précise l’Office des changes qui vient de publier les indicateurs préliminaires des échanges extérieurs à fin février 2014.
Compte  tenu de certaines opérations remarquables réalisées dans le secteur de l’agroalimentaire en février 2013, le flux des IDE enregistre une hausse de 18,6 % au terme des deux premiers mois de 2014, explique la même source.
Pour leur part, les recettes des Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont accusé une baisse de 3,3 %, en atteignant plus de 8,79 MMDH à fin février 2014, contre environ 9,10 MMDH un an auparavant.
Concernant les recettes voyages, elles se sont stabilisées à 7,95 MMDH contre 8,02 MMDH à fin février 2013, soit une baisse de 0,9 %, relève la même source. 
Les dépenses de voyages ont, quant à elles, augmenté de 5,6 %, passant de 1,56 MMDH à fin février 2013 à 1,65 MMDH à fin février dernier.
Quant aux échanges extérieurs du Maroc, ils ont été marqués à fin février 2014, par une aggravation du déficit de la balance commerciale de 4,7 %, qui a atteint près de -31,40 milliards de dirhams (MMDH) contre environ -29,99 MMDH une année auparavant, selon l’Office des changes.
Le taux de couverture des importations par les exportations a atteint 48,4 % à fin février, contre 48,8 % un an auparavant, précise l’Office des changes qui vient de publier les indicateurs préliminaires des échanges extérieurs pour les deux premiers mois de l’année en cours.
Cette aggravation est le résultat essentiellement de la hausse de 3,8 % des importations à fin février, en glissement annuel (60,81 MMDH contre 58,59 MMDH), ainsi que de l’augmentation de 2,8 % des exportations par rapport à leur niveau de fin février 2013, soit plus de 29,41 MMDH contre 28,60 MMDH un an auparavant, ajoute la même source.
La progression des importations a été constatée au niveau principalement des produits alimentaires (+60,4 %) et des produits finis de consommation (+7,6 %), alors que les importations des produits énergétiques, des produits bruts et des biens d’équipement ont accusé des baisses respectives de 1 %,  3,3 % et  10,1 % durant cette période.
Quant aux exportations, une évolution contrastée a été enregistrée avec une hausse de 43,7 % des exportations de l’automobile, de 29,5 % de celles de l’industrie pharmaceutique, de 12,2 % de l’électronique et de 2,1 % de l’agriculture et agroalimentaire, tandis que celles du textile et cuir, des phosphates et dérivés et de l’aéronautique ont reculé respectivement de 2,56 %, 18,1 % et 2,4 %. 

N. T
Mercredi 19 Mars 2014

Lu 185 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs