Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les indésirables d’Akram décident d'ester en justice

L’AG des Rouges se tiendra sous haute tension




Les indésirables d’Akram décident d'ester en justice
Ça chauffe davantage dans la demeure du WAC à moins d’une dizaine de jours de la tenue de la fameuse assemblée générale du club. Cette fois-ci, c’est le postulant à la présidence, Driss Chraïbi, qui est monté au créneau lors d’une conférence de presse tenue jeudi dernier à Casablanca. Celui-ci se veut décidé de ne pas se laisser faire, tonnant qu’il a porté l’affaire des dossiers de ses adhérents rejetés par le président sortant Abdelilah El Akram devant la justice et ce, après que la Fédération Royale marocaine de football n’a pu trancher dans cette affaire.
Cette assemblée, prévue dimanche 29 juin à Casablanca, promet d’être des plus houleuses avec comme deux points inscrits à l’ordre du jour : l’examen et l’adoption des rapports moral et financier, ainsi que l’élection du nouveau président du Wydad Athletic Club, section football.
Le dépôt de candidature à la présidence a été lancé depuis lundi dernier avec comme date butoir jeudi prochain, sachant que pour le moment, deux postulants sont en lice, à savoir Driss Chraibi et Saïd Naciri, vice-président actuel du WAC.
Les deux hommes promettent monts et merveilles pour un Wydad miné par divers pépins, au point d’avoir perdu beaucoup de son aura et de son standing d’il y a quelques années. En tout cas, le président qui débarquera au Complexe Mohamed Benjelloun aura la lourde tâche de remettre le club sur les rails dans l’espoir que le lendemain enchantant ne tarderait pas à pointer à l’horizon.
A l’heure actuelle, c’est le stand-bye et toutes les composantes du club attendent sur quoi va déboucher cette fameuse assemblée du 29 juin. L’après AG permettra de voir plus clair dans la mesure où il sera procédé à la mise en place du staff technique et à la révision de l’effectif.
A ce propos, il se laisse entendre que Saïd Naciri, en sa qualité de n :2 au Wydad, est arrivé à un accord de principe avec le technicien gallois John Toschak. Celui-ci devrait être le nouvel entraîneur des Rouge et Blanc pour les deux prochaines saisons, avec une rémunération mensuelle dépassant les 400.000 dirhams, ce qui ferait de lui l’entraîneur le mieux payé du championnat national.
Ce n’est pas la première fois, d’ailleurs, que les dirigeants du WAC se montrent aussi généreux, puisqu’avec l’entraîneur espagnol Benito Floro, ils avaient soulagé la trésorerie de club d’une telle somme mensuellement pour rien en contre.
A noter qu’hormis John Toschak, la direction du WAC avait reçu d’autres candidatures dont la plus en vue a été celle du coach néerlandais, Rudi Krol, remercié par l’Espérance de Tunis. 
Pour ce qui est des recrutements, le WAC a pu s’attacher les services de l’ex-joueur du MAS et international par intermittence Abdellatif Noussair qui s’est dit heureux de porter les couleurs d’un club qu’il a toujours porté dans son cœur. D’autres renforcements devront suivre, et l’on parle des joueurs du MAS, l’attaquant Abdelhadi Halhoul et le milieu de terrain Mohamed Ali Bamaâmar, en plus du sociétaire du KAC, Bilal Soufi.
Il convient de rappeler en dernier lieu que le WAC a vécu une saison difficile sous la conduite d’Abderrahim Taleb qui a été remplacé par Mustapha Chahid, plus connu sous le nom de Cherif. Les deux enfants du club qui ont travaillé dans un contexte délicat voire miné, marqué surtout par le boycott des matches à domicile par une large frange du public, n’ont pu décrocher, bien entendu, une  place au podium. Le Wydad a terminé la saison 2013-2014 à la sixième place avec un total de 43 points, soit 13 longueurs de retard sur le Moghreb de Tétouan, sacré champion du Maroc. 

Hifti : Jbira risque d’être indisponible pour une très longue durée  
 
Pressenti dans un premier temps au Wydad, c’est au Raja où Abdeljalil Jbira a atterri, signant un contrat de 4 ans. Sauf que selon une information rapportée par le site wydadnews.com, c’est le médecin du WAC, Abderrezak Hifti qui avait conseillé le vice-président du club Said Naciri de ne pas engager Jbira qui était sur le point de rejoindre les Rouges pour les trois prochaines saisons.
D’après Hifti, Abdeljalil Jbira « risque d’être indisponible pour une très longue durée », sans plus de précisions sur la nature du problème, lit-on sur le site. 

Mohamed Bouarab
Samedi 21 Juin 2014

Lu 1495 fois


1.Posté par Larousse le 21/06/2014 14:11 (depuis mobile)
Le verbe "ester" n'existe qu'à l'infinitif. Il ne se conjugue jamais.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs