Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les hôtels brésiliens jusqu'à 229% plus chers les jours de match du Mondial




Les hôtels brésiliens jusqu'à 229% plus chers les jours de match du Mondial
Si vous avez l'intention d'assister aux matches de la Coupe du monde de football au Brésil (du 12 juin au 13 juillet), préparez votre porte-monnaie pour l'hébergement : les tarifs des hôtels augmenteront jusqu'à 229% les jours de match.
Selon une étude TripAdvisor diffusée jeudi par le site G1, c'est le cas à Copacabana, le quartier touristique de Rio où le prix moyen d'un hôtel sera de 1.543,99 reais (471 euros), soit une hausse de 229% par rapport aux jours sans match.
A Rio, porte d'entrée du tourisme au Brésil, le tarif moyen d'un hôtel sera de 1.077 reais (328 euros) les jours de match (+107%), une hausse qui varie selon les quartiers.
Selon le site G1 de Globo, une chambre d'hôtel dans le quartier de Times Square à New York est moins chère que Rio à cette époque. "Ce n'est pas bon pour la ville, cela véhicule l'idée qu'on exploite le touriste (...) Notre recommandation est que les hôtels indiquent sur leurs sites le tarif pratiqué le 31 décembre ou pendant le carnaval (périodes les plus chères) et celui pour le Mondial", a déclaré le président de l'Association brésilienne de l'Industrie hôtelière de Rio, Alfredo Lopes, cité par G1.
L'étude montre la variation des prix dans les 12 villes hôtes du Mondial et c'est à Salvador de Bahia (nord-est) qu'elle est la plus forte : +212% les jours de match. 
En juin et juillet, une nuit d'hôtel revient à 291,67 reais (89 euros) en moyenne et les jours de match, elle atteint 909,42 reais (277 euros). Suivent Belo Horizonte (+143%), Fortaleza (+112%), Rio (+107%), Brasilia (+96%). æA São Paulo, la hausse moyenne est de 60% à 586,37 reais (177 euros) la chambre.
Le Brésil espère recevoir pendant le Mondial 600.000 visiteurs étrangers, qui s'ajouteront aux trois millions de Brésiliens circulant dans ce pays 16 fois grand comme la France.
Le ministre brésilien des Sports Aldo Rebelo a indiqué jeudi que la plus faible occupation des hôtels serait à Natal (nord-est), à 50% de leur capacité, et la plus forte à Rio, à 90%.
Le Brésil a enregistré une hausse de 168% de ses recettes touristiques en 10 ans, en grande partie grâce à la demande intérieure.
Malgré ses plages de rêve et son art de vivre, ce pays-continent n'accueille pourtant que six millions de touristes étrangers par an. Très loin derrière les 80 millions de touristes reçus par la France, première destination mondiale. 

Mardi 18 Mars 2014

Lu 452 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs