Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les hostilités entrent dans leur 4e jour à Gaza


Le Hamas a affirmé ne pas vouloir la guerre mais promis de combattre les intrusions israéliennes



Les Gazaouis se sont de nouveau réveillés samedi au bruit des explosions dans la petite enclave où armée israélienne et groupes armés palestiniens échangent depuis quatre jours des tirs qui ne s'arrêtent pas malgré les assurances des deux camps de vouloir éviter l'escalade.
Vendredi, Ismaïl Haniyeh, le chef du Hamas à Gaza, a été clair: son mouvement "n'appelle pas à une nouvelle guerre". Benjamin Netanyahu est, lui, sous la pression, avant même sa publication, d'un audit sur la conduite de la dernière guerre de Gaza en 2014, rédigé par le contrôleur de l'Etat, que la presse israélienne présente comme très défavorable au Premier ministre israélien.
Pour les experts, au quatrième jour d'hostilités qui ont tué une Palestinienne de 54 ans, l'escalade est jusqu'ici contrôlée et aucun des deux camps ne veut d'une nouvelle guerre. Le Hamas a laissé entendre que des médiations seraient en cours, notamment avec l'Egypte qui avait parrainé le dernier cessez-le-feu en 2014.
Toutefois, des deux côtés, on se réserve le droit de répliquer. M. Haniyeh, dont le mouvement islamiste est doté d'une branche armée forte de 20.000 à 30.000 hommes, a prévenu qu'il répondrait à toute "incursion" des troupes israéliennes dans la bande de Gaza. Quant à l'armée israélienne, si elle jure ne voir "aucun intérêt" à une escalade militaire, elle se dit déterminée à combattre "le plan diabolique du Hamas visant à s'infiltrer dans les communautés israéliennes".
L'aviation israélienne a frappé samedi deux sites du mouvement islamiste palestinien Hamas dans la bande de Gaza en riposte à un tir de roquette contre le territoire israélien, a annoncé l'armée, au quatrième jour de violences entre le mouvement palestinien Hamas et l'armée israélienne depuis 2014 et l'instauration d'un fragile cessez-le-feu après cinquante jours d'une guerre dévastatrice dans la bande de Gaza.
Les raids, menés à Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, "ont provoqué des dégâts dans deux usines de fabrication de briques et de matériaux de construction mais sans faire de victimes", ont indiqué des sources au sein des services de sécurité du Hamas.
En revanche, des témoins ont affirmé que deux missiles avaient visé une base des brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas, y provoquant d'importants dégâts.
Aucun groupe n'a revendiqué le tir de roquette samedi sur le sud d'Israël mais un porte-parole de l'armée a indiqué que le Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, "doit en être tenu responsable".
Depuis mercredi, les soldats israéliens ont été la cible de douze séries de tirs au mortier le long de la barrière de sécurité qui enferme hermétiquement la bande de Gaza et au pied de laquelle ils traquent les tunnels pouvant servir à des combattants palestiniens pour s'infiltrer en Israël.
Vendredi, le Hamas islamiste a affirmé ne pas vouloir la guerre mais promis de combattre les intrusions israéliennes dans la bande de Gaza, alors que la population craint une nouvelle guerre.
L'armée admet qu'elle agit à l'intérieur du territoire palestinien dans une bande de 100 mètres, dit-elle. Elle affirme ne voir "aucun intérêt" à une escalade militaire mais a souligné sa détermination à combattre "le plan diabolique du Hamas visant à s'infiltrer dans les communautés israéliennes".
Il s'agit de la première confrontation directe entre le Hamas et l'armée israélienne depuis la guerre de juillet-août 2014.

Libé
Lundi 9 Mai 2016

Lu 566 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs