Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les hommes de Néandertal étaient surtout droitiers




Les hommes de Néandertal étaient surtout droitiers
Regourdou était droitier ! Trouvé près de Lascaux en 1957, cet homme de Néandertal d’une vingtaine d’années était déjà soupçonné de favoriser sa main droite à cause de l’asymétrie des os de ses deux bras. Mais l’équipe de Virginie Volpato, paléoanthropologue à Francfort, s’appuie maintenant sur les dents de l’homme des cavernes pour confirmer la découverte.
Dans une étude publiée le 22 août sur le site PLoS ONE, les chercheurs ont rappelé que les hommes de Néandertal se servaient de leur dentition comme d’une troisième main, en particulier pour découper la viande et la peau de leurs proies. L’angle des traces d’usure sur leurs dents peut ainsi indiquer comment les chairs étaient tendues lors de la manipulation. Les chercheurs en déduisent quelle main était utilisée pour la découpe.
L’un des auteurs, David Frayer de l’université du Kansas, a expliqué au site Live Science la grande nouveauté de l’étude. “Nous avions déjà étudié des traces d’usure sur des dents néandertaliennes, mais il s’agissait de dents isolées, ou de dents dans des mandibules qui n’étaient pas directement associées à un squelette. C’est la première fois que nous pouvons vérifier les observations faites sur les dents grâce à celles faites sur les os”.
Sur dix-huit Néandertaliens européens examinés, seize étaient droitiers. On tombe ainsi sur quasiment les mêmes proportions que chez les hommes modernes (neuf droitiers pour un gaucher environ). Cette découverte est cruciale car, comme le rappelle Live Science, les animaux ne connaissent pas la prédominance de droitiers que l’on retrouve chez l’homme. Pour cause, la latéralité, le fait de préférer la droite ou la gauche, signifie que le cerveau fonctionne en hémisphères distincts.
Comme les hémisphères se chargent des membres du côté opposé, ce tropisme vers la droite indique un fort développement de l’hémisphère gauche. Or, celui-ci est lié aux fonctions du langage et de la communication. L’existence d’une latéralisation semblable à celle des hommes modernes donne au final une piste de plus pour penser que les Néandertaliens étaient capables de communiquer comme nous.

Maxisciences
Vendredi 7 Septembre 2012

Lu 175 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs