Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les grossesses des adolescentes multiplient les risques de décès maternels

Une violence qui ravit leur innocence




Les grossesses des adolescentes multiplient les risques de décès maternels
Ados et déjà enceintes. Un phénomène interplanétaire qui interpelle tout un chacun au point que c’est  le thème choisi pour la Journée mondiale de la population pour 2013 «Les grossesses d’adolescentes ». Une violence qui ravit leur insouciance. Ce qui fait dire à Zahra Ouardi de l’Union à l’action féminine: «Les grossesses précoces privent les jeunes filles de leurs droits d’enfance comme le droit à l’éducation, le droit de jouer, le droit à la protection et la tendresse, ainsi qu’au développement naturel, mais en plus cela les expose à diverses violations physiques, mentales et sexuelles». Il va sans dire qu’un tel événement  bouleverse toujours le quotidien, d’autant plus quand sa propre enfance n’est pas très loin. Il est vécu par beaucoup d’adultes comme un événement ingérable et un peu insensé : c’est un corps tiraillé entre l’enfance et l’âge adulte qui porte un autre enfant. Une sorte d’aberration. Pourtant, c’est une réalité dont il faut tenir compte.
Et pour cause, selon les derniers chiffres du Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA), 49.696 Marocaines âgées de 15 à 19 ans ont donné naissance à un enfant, en 2011. Aussi, le taux de fécondité des filles de cette tranche d’âges est de l’ordre de 32%. Ce qui place le Maroc en tête par rapport à l’Algérie et à la Tunisie. En effet, les chiffres enregistrés par les Marocaines les surpassent de  6 fois. Toujours d’après la même source, 12% des Marocaines âgées de 15 à 24 ans, ayant eu des rapports sexuels lors de l’année 2011, ont eu une grossesse non désirée. Des chiffres conséquents qui devraient susciter beaucoup d’intérêt. Pour ce et afin de sensibiliser sur ce phénomène, le Fonds insiste sur le fait que «le risque de décès et de morbidité maternels est plus élevé dans cette tranche d’âge». La principale crainte de l’UNFPA est  la santé de la future maman et de son enfant. En effet, il a été prouvé que les risques de décès sont deux fois plus importants pendant la grossesse et l’accouchement chez les adolescentes âgées entre 15 et 19 ans que chez des femmes plus âgées. Plus grave encore, ce risque est multiplié par quatre ou cinq pour les filles de moins de 15 ans. De même, le risque de mortalité néonatale précoce, tardive ou infantile, est plus élevé dans les cas susmentionnés. Plus encore et toujours selon l’UNFP, ces grossesses limitent le choix de vie des adolescentes, qui resteraient «étroitement liées à la pauvreté, à l’inégalité des sexes, à la violence, aux mariages forcés des mineures, aux déséquilibres des forces entre les filles et leurs partenaires, au manque d’éducation et à l’échec des systèmes et institutions qui devraient protéger leurs droits».
Par ailleurs et comme tout se tient, pareil un puzzle, le mariage précoce constitue bien l’une des causes qui encouragent ce phénomène. Il est dénoncé et pointé du doigt. Et pour cause, bon nombre parmi les adolescentes  enceintes ont été mariées trop jeunes. Ainsi d’après les chiffres officiels, environ 11% des mariages contractés au Maroc, concernent des mineures. Ce phénomène a connu une nette augmentation durant ces dernières années. Ainsi, le nombre de cas est passé de 34.777 en 2010 pour atteindre 39.031 cas enregistrés en 2011, indique  le ministère de la Justice. Plus encore, si les demandes de mariages précoces ne  devaient être acceptées qu’à titre exceptionnel, 90% parmi elles ont été pourtant accordées. Seules 8% ont été rejetées. Ce qui  suscite l’ire des associations féministes car «l’exception est devenue la règle», comme l’a encore indiqué Zahra Ouardi.

Nezha Mounir
Jeudi 11 Juillet 2013

Lu 665 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs