Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les gros calibres assurent à l’Open d'Australie


Serena, Azarenka, Murray et Tsonga font vite



Les gros calibres assurent à l’Open d'Australie
Serena Williams, Victoria Azarenka, Andy Murray et Jo-Wilfried Tsonga ont tous atteint le troisième tour de l'Open d'Australie sans perdre un set jeudi sous la canicule.
Leurs victoires, peu contestées sur le terrain, ont parfois été accompagnées de péripéties à l'image de Tsonga, "attaqué par des bestioles", des gros papillons de nuit face au Japonais Go Sodea (6-3, 7-6, 6-3).
"Les insectes ça m'irrite. Il y en a un qui m'a attaqué au moment de retourner au tie-break. C'étaient des gros papillons de nuit. Ce n'est pas méchant mais c'est perturbant: ils se posent sur ton bras, ta jambe. Il y en a même un qui s'est faufilé sous ma casquette", a raconté le N.8 mondial.
Parfois c'est pire. Une année, il a même frôlé la catastrophe lorsqu'une guêpe est entrée dans son short. "Elle ne m'a pas piqué mais je ne suis pas passé loin de la correctionnelle", a lancé le Français qui retrouvera le Slovène Blaz Kavcic ou l'Australien James Duckworth au prochain tour.
Serena Williams, qui s'était fait une grosse frayeur en se tordant la cheville droite dans son match précédent, s'est rassurée face à l'Espagnole Garbine Muguruza (6-2, 6-0) mais s'est ouvert la lèvre avec sa raquette en tentant de ramener une balle impossible dans le premier set.
"L'autre jour je me suis tordue la cheville, aujourd'hui je me frappe le visage. Que va-t-il m'arriver samedi? J'espère seulement frapper des coups gagnants", a plaisanté la N.3 mondiale au sujet de cette "blessure de guerre", ajoutant: "Si ça gonfle, j'aurais les lèvres super sexy".
Serena, qui n'a perdu que deux jeux sur ses deux premiers matches, rencontrera la Japonaise Ayumi Morita au prochain tour.
Pas de souci non plus pour Victoria Azarenka, N.1 mondiale et tenante du titre, qui a écrasé la Grecque Eleni Daniilidou 6-1, 6-0, ni pour Andy Murray, impitoyable avec le Portugais Joao Sousa (6-2, 6-2, 6-4).

Libé
Vendredi 18 Janvier 2013

Lu 154 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs