Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les gens qui aiment les chats sont plus intelligents que ceux qui aiment les chiens




Les gens qui aiment les chats sont plus intelligents que ceux qui aiment les chiens
Les connaissances déjà pléthoriques sur les différences entre les amateurs de chiens et de chats s’étoffent un peu plus avec la publication d’une nouvelle comparaison, qui aboutit à la conclusion suivante: les humains qui préfèrent les chats aux chiens ont obtenu de meilleurs résultats à des tests d'intelligence.
L’étude, présentée par Denise Guastello, professeure de psychologie à la Carroll University (Wisconsin), comporte d’autres résultats amusants que détaille le site Live Science: les amoureux des chiens sont certes plus énergiques et extravertis, mais ils sont aussi plus conformistes. Alors que les amoureux des chats sont plus introvertis, plus ouverts d’esprit et plus sensibles.
La chercheuse a obtenu ces résultats en demandant à 600 étudiants de remplir un questionnaire comportant des questions sur ce qu'ils aimaient chez les animaux et leur demandant de préciser leurs traits de personnalité.
Les différences observées entre possesseurs ou amoureux de chiens et de chats s’expliquent par le fait que les gens sont sensibles aux animaux dont la personnalité ressemble à la leur, explique la psychologue: les individus qui aiment les chats apprécient par exemple leur indépendance et le fait que ces animaux restent sur leur quant-à-soi.
La ressemblance entre les animaux et leurs maîtres peut même être physique, comme nous l'avons déjà écrit sur Slate. En 2004, Michael Roy et Nicholas Christenfeld, psychologues de l'université de Californie à San Diego ont montré que des gens étaient capables d’associer un chien et son maître à partir de photos qu’on leur présentait… Le psychologue Stanley Coren, spécialiste du comportement animal, a également trouvé un lien entre la coupe de cheveux d’étudiantes (cheveux longs ou courts) et... les races de chiens qu’elles jugeaient les plus fidèles et attachantes.
Et en 2010, une équipe de l’University Medical Center d’Amsterdam a trouvé qu’il existait une corrélation significative entre le degré de surpoids de chiens et l’indice de masse corporelle de leurs maîtres. Cette corrélation ne concernait pas les chats.
D’autres recherches ont en revanche abouti à la conclusion que les chiens, qui ont développé plus d’aptitudes à la socialisation et ont besoin de plus d’interactions avec les humains que les chats, étaient plus intelligents que ces derniers. Les chats, eux, considèrent leur maître comme un autre chat un peu plus gros et stupide, selon John Bradshaw, biologiste à l’université de Bristol et expert des interactions entre l’Homme et l’animal.

Slate.fr
Lundi 9 Juin 2014

Lu 361 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs