Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les fusions renforcent le dialogue entre les cultures et abolissent les frontières




Plusieurs artistes participant à la 20ème édition du Festival Gnoua et musiques du monde ont souligné que la culture en général et la musique en particulier constituent un outil efficace pour la diffusion des valeurs de tolérance et du dialogue constructif en raison de leur capacité de toucher un maximum de spectateurs par le biais des supports audiovisuels ou des festivals. Ils ont relevé que les festivals qui attirent un plus grand nombre de spectateurs grâce à une programmation et un produit de qualité contribuent aussi à lutter contre la haine et l’extrémisme.
Le Festival  Gnouas et musiques du monde qui fait partie des prestigieuses manifestations mondiales du genre, ne déroge pas à la règle du fait qu’il contribue à créer une relation d’interaction entre les artistes et les spectateurs venus des quatre coins du globe.
L’artiste marocain, Mehdi Nassouli, ne considère pas ce genre de musique comme fusion, affirmant qu'il veille lors de sa collaboration artistique avec Titi Robin ou avec d'autres artistes à présenter un concert de gnaoua comme il a l’habitude de le faire, tirant profit de la diversité des religions et des cultures, et ce à travers la langue universelle de la musique.  
Il a de même indiqué qu’il a acquis sa notoriété grâce à la 20è édition du festival, où il a pu côtoyer des artistes de renommée mondiale, laquelle expérience a été très enrichissante pour sa carrière. Et d’ajouter que sa participation samedi au festival aux côtés de Titit Robin, Shuheb Hassan, Murad Ali Khan, Ze Luis Nascimento, est le fruit de plusieurs mois de travail commun. L’artiste Titi Robin a souligné, pour sa part, que son ouverture et sa culture lui ont permis de développer sa carrière artistique en formant un merveilleux métissage culturel.
Le Festival Gnouas et musiques du monde constitue une occasion idoine pour rencontrer les amis, les organisateurs du festival, et les amateurs des musiques du monde, ainsi que pour évoquer de très beaux souvenirs.   Organisée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, la 20ème édition du Festival Gnaoua et musiques du monde investit les espaces les plus emblématiques de la ville, comme la Place Moulay El Hassan et la plage pour les spectacles publics, Borj Bab Marrakech, Dar Loubane et Zaouïa Issaoua.
Inscrit dans l’agenda des festivals les plus prestigieux au monde, le festival fête cette année ses 20 ans avec une programmation musicale unique à vivre à Essaouira.  

Libé
Lundi 3 Juillet 2017

Lu 507 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs