Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les forces du CNT renforcent le siège de Syrte




Les forces du Conseil national de transition (CNT) libyen ont annoncé dimanche un renforcement du siège de Syrte, ville natale du colonel Kadhafi, pour tenter de venir à bout de la résistance de ses derniers partisans.
Les combattants du CNT ont précisé avoir mis en place de nouveaux barrages et points de contrôle, tout en postant des tireurs en plusieurs points stratégiques. Samedi, les forces du CNT ont lancé une offensive, sans parvenir à déloger les combattants pro-Kadhafi du centre de Syrte. Les violents combats de rue ont fait au moins sept morts et 150 blessés.
Plus d'un mois après la chute de la capitale Tripoli, les forces du CNT luttent toujours pour s'emparer des derniers bastions du régime Kadhafi dans le centre et le sud du pays.
Le Conseil national de transition (CNT), l'exécutif mis en place par l'ancienne insurrection, tente toujours d'asseoir son autorité sur le pays. Samedi, son président Mustafa Abdul-Jalil a annoncé que le conseil formerait un gouvernement intérimaire dans le courant de la prochaine semaine. Le CNT n'avait pu mettre en place un nouveau gouvernement la semaine dernière en raison, entre autres, de différends sur les villes devant être représentées. Au moins cinq combattants des nouvelles autorités libyennes ont, par ailleurs,  été tués à Ghadames (sud) dans une attaque dimanche menée par les forces loyalistes au dirigeant libyen déchu Mouammar Kadhafi, selon un responsable local et des témoins.
«Nous avons été attaqués à l'aube par des partisans de Kadhafi aidés par des Touaregs et des mercenaires», a dit à l'AFP au téléphone Mouhandes Sirajeddine, adjoint du conseil local de Ghadames, à quelque 600 km au sud-ouest de Tripoli, ajoutant que cinq combattants du CNT avaient péri dans les accrochages et 20 autres avaient été blessés.
«L'attaque a été déclenchée vers 05H30 (03H30 GMT) par une centaine de partisans de Kadhafi parmi lesquels des mercenaires venus d'Algérie et des Touaregs», a dit ce responsable, ajoutant que les combattants ont réussi à les déloger de la ville.
Un témoin, Issa Brika, a indiqué que les brigades de Kadhafi bombardaient la ville et que les accrochages se poursuivaient dans cette ville historique.
«Nous avons besoin d'aide pour en finir avec les partisans de Kadhafi», a déclaré pour sa part Mohamed Taha, un habitant de cette ville.
Ghadames, connue sous le nom de «Perle du désert», est l'une des plus anciennes villes de la région présaharienne. Située à la frontière de la Tunisie et de l'Algérie, cette ville est inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1986.

AP et AFP
Lundi 26 Septembre 2011

Lu 371 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs