Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les fonctionnaires n’en peuvent plus


Le 10 décembre, journée de grande mobilisation pour la FDT



«La grève de jeudi prochain dans le secteur public et les collectivités locales est un message adressé au gouvernement pour lui signifier qu’il lui est impossible de poursuivre sa politique antisociale actuelle. La situation est préoccupante et intenable ». Dans une déclaration à Libé, Abdelhamid Fatihi, secrétaire général de la Fédération démocratique du travail (FDT), a expliqué les raisons qui ont poussé sa centrale syndicale à appeler les fonctionnaires à faire grève. 
« Les raisons sont multiples, a-t-il dit, mais les plus importantes sont la manière avec laquelle le gouvernement se comporte avec les centrales syndicales. Ce gouvernement est en train de liquider tous les acquis réalisés par les travailleurs et les fonctionnaires depuis des années. En plus, il n’a pu mettre en application ni l’accord du 26 avril 2011, ni les instruments internationaux relatifs aux libertés syndicales telle que la Convention internationale n°87 concernant la liberté syndicale et la protection du droit syndical ». Abdelhamid Fatihi a, d’ailleurs, appelé le gouvernement à abroger l’article 288 du Code pénal qui pénalise l’action syndicale. Une recommandation du Conseil national des droits de l’Homme datant de 2013 allait dans le même sens, précise-t-on.
L’autre pomme de discorde entre la FDT et le gouvernement tient au fait que ce dernier prend des décisions unilatérales dans un dossier qui pourrait hypothéquer l’avenir des salariés et des fonctionnaires, en l’occurrence celui de la réforme des Caisses de retraite. 
Pour le dirigeant syndicaliste, cette réforme ne doit pas être entreprise à la légère. Elle exige l’élaboration d’un plan global en concertation avec les centrales syndicales.
Par ailleurs, le gouvernement, selon Abdelhamid Fatihi, n’a cessé de porter atteinte au pouvoir d’achat des Marocains (augmentation des prix des produits de première nécessité et des impôts). En revanche, il refuse de manière catégorique toute augmentation des salaires. 
A ce propos, notre source a appelé le gouvernement à réviser le système des salaires dans le domaine public dans le sens de la réduction des inégalités, et à mettre en œuvre une politique fiscale équitable en réduisant la pression fiscale sur les salariés et les disparités fiscales via la baisse de l’IGR.
Quant aux prélèvements sur les salaires des grévistes, Abdelhamid Fatihi a affirmé que cela n’empêchera pas les fonctionnaires de faire grève. « Notre position est claire à ce sujet : ces prélèvements sont anticonstitutionnels étant donné que la loi organique réglementant ce droit n’a pas encore vu le jour. Pourtant, nous croyons que cela ne dissuadera pas les fonctionnaires qui ont sacrifié leur liberté voire leur vie dans le passé, de prendre part à la protestation de ce jeudi », a-t-il souligné.
Il convient de rappeler que la FDT a pris part aux côtés des autres centrales syndicales (CDT, UMT et UGTM) à la fin du mois dernier à la marche de protestation contre la politique antisociale du gouvernement, afin de contester les mesures prises par celui-ci dans plusieurs secteurs et faire entendre les revendications de la classe ouvrière.
Mourad Tabet

Mourad Tabet
Mardi 8 Décembre 2015

Lu 943 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs