Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les femmes ittihadies organisent leur VIIème Congrès aujourd’hui à Rabat

L’USFP opte pour une nouvelle structure organisationnelle des femmes et l’ouverture sur la société marocaine




Les femmes ittihadies organisent leur VIIème Congrès aujourd’hui à Rabat
Les femmes ittihadies sont au rendez-vous. Elles organisent à Rabat leur 7ème Congrès placé sous le thème «L’Etat de droit, un pilier pour une citoyenneté pleine et entière». 
L’ouverture du Congrès se déroule au Théâtre Mohammed V à Rabat aujourd’hui à partir de 18 heures. Elle sera marquée par l’allocution des femmes ittihadies, et du Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar. Cette manifestation coincide avec la commémoration de  l’assassinat de l’un des dirigeants historiques du parti, Omar Benjelloun. Les travaux du congrès se poursuiveront au Complexe Maamoura.
L’un des projets importants qui seront débattus par les congressistes concerne le statut de l’Organisation socialiste des femmes ittihadies (OSFI). Il vise à renforcer l’adhésion des femmes à l’action politique et l’accès aux postes décisionnels au sein du parti et des institutions élues. 
En plus, cette organisation a pour mission également de lutter pour l’instauration des mécanismes institutionnels qui sont à même de réaliser l’égalité entre les deux sexes, et de plaidoyer pour que le Maroc ratifie toutes les conventions internationales des droits de l’Homme et les intégrer dans les législations marocaines comme le précise l’article 3 dudit projet.
La spécificité de cette organisation, c’est qu’elle est ouverte à toutes les Marocaines pourvues d’éligibilité électorale. En fait, le projet distingue deux sortes d’adhérentes : l’adhérente qui jouit de tous ses droits dont notamment d’être élue dans les instances décisionnelles de l’OSFI, mais dans ce cas la femme adhérente doit être obligatoirement membre de l’USFP. Le projet prévoit une autre forme d’adhésion, à savoir être membre participant(e). Cette forme est ouverte à tout citoyen ou citoyenne marocain(e) pourvu(e) d’éligibilité électorale. Le membre participant doit respecter les principes de l’OSFI et porter les valeurs humaines progressistes. En revanche, le membre participant n’a pas le droit de voter ni de se présenter aux instances de l’OSFI. 
Durant les trois jours du Congrès, les congressistes débattront également d’un projet de rapport qui explicite les grandes orientations des femmes ittihadies. « L’étape du 7ème Congrès des femmes ittihadies constitue un maillon essentiel dans le projet de reconstruction du parti sur de nouvelles bases », précise le document. Et d’ajouter que ces nouvelles bases « sont à même de permettre de participer activement à la dynamique visant à récupérer l’initiative dans l’encadrement de la société et la défense des causes essentielles, y compris l’élaboration d’une vision claire qui oriente les luttes du mouvement féminin marocain et préserve les acquis dans une phase marquée aussi bien au Maroc  que dans d’autres pays arabes, par des changements fondamentaux au niveau de leurs structures politiques et culturelles encadrant la société, et par la déception suite aux retombées de ce qu’on appelle « le Printemps arabe» qui a permis à des courants conservatreurs d’accéder au pouvoir », précise le document. 
Le 9ème Congrès du parti a confirmé l’identité social-démocrate de l’USFP et a mis la question féminine au cœur de son projet sociétal. Le 7ème Congrès des femmes ittihadies est tenu de «définir clairement les perspectives de lutte et les mécanismes permettent de réaliser un saut qualitatif pour passer des revendications spécifiques qui ont trait à la condition féminine, aux revendications qui ont rapport avec le projet démocratique et moderniste dans toutes ses dimensions ».


Programme 
 
Vendredi 20 décembre 2013
° 10 h-16 h : L’accueil des congressistes (selon la répartition définie pour chaque région).
° 18 h : L’ouverture du congrès au théâtre Mohammed V
- L’allocution des femmes ittihadies
- L’allocution du Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar.
- Commémoration de l’assassinat du martyr Omar Benjelloun.
- Hommages à quelques associations féminines.
- Hommages aux militantes et militants qui ont participé à la lutte des femmes marocaines.
- Manifestations artistiques. 
 
Samedi 21 décembre 2013 
° 9 h : Séance plénière (présentation des rapports moral et financier par le secrétariat national et leur discussion).
° 11.30 h : Fin des travaux de la séance plénière et approbation des deux rapports (moral et financier). La démission du secrétariat national.
12 h : Travaux des commissions et présentation des candidatures au Conseil national des femmes ittihadies.
- Commission du mémorandum des femmes.
- Commission de l’organisation.
13.30 h : Pause.
14.30 h : Poursuite des travaux des commissions. Fin de dépôt des candidatures.
16 h : Séance plénière pour la présentation des conclusions des travaux des commissions.
18 h : Election du conseil national aux niveaux provincial, régional et national.
21.30 h : Début de dépouillement.
 
Dimanche 22 décembre 2013 
10 h : L’annonce du nouveau Conseil national
11 h : Lecture de la déclaration finale.


Mourad Tabet
Vendredi 20 Décembre 2013

Lu 1241 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs