Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les femmes d’Afrique à l’honneur au Forum d’Essaouira




Les femmes d’Afrique à l’honneur au Forum d’Essaouira
Le Forum du Festival gnaoua et musiques du monde d'Essaouira revient, les 15 et 16 mai courant, pour une quatrième édition qui lui permettra de poursuivre sa réflexion autour du sujet «L’Afrique à venir», initiée en 2012 en partenariat avec le Conseil national des droits de l’Homme. Bon nombre d'intervenants, marocains et étrangers viendront ainsi débattre de thématiques relatives aux femmes africaines, plus précisément du thème «Femmes d’Afrique: créer, entreprendre».
«Les femmes figurent parmi les principaux acteurs de l'économie, en Afrique, comme partout dans le monde. Elles sont présentes en nombre dans tous les domaines ; elles sont devenues visibles et n'ont plus l'intention de retourner à l'anonymat dans lequel elles ont été si longtemps confinées», indique un communiqué des organisateurs. C'est sur cette véritable révolution que les débats de ce forum vont se pencher en présence de professeurs, d’anthropologues, de sociologues, de chefs d’entreprises, de militantes et d’artistes, qui partageront leurs expériences, autour de quatre tables rondes: «La famille en révolution», «La nouvelle visibilité professionnelle des femmes», «Femmes et création» et «Femmes et politique».
«Ce festival pionner est le prolongement naturel, culturel et musical de la nouvelle doctrine diplomatique, culturelle et économique du Maroc dans son continent. Dans cet esprit, la 4ème édition du Forum nous apportera des éclairages sur le rôle essentiel que jouent les femmes dans la transformation de l’Afrique», explique Neila Tazi, directrice et productrice du Festival gnaoua et musiques du monde.  Il est à souligner que cette tribune annuelle rassemblera, entre autres l’historienne Sophie Bessis, la chanteuse malienne Oumou Sangaré, l’astrophysicienne marocaine Rajaa Cherkaoui El Moursli, la ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères Mbarka Bouaida, la présidente du patronat tunisien Ouided Bouchamaoui et celle du patronat marocain Miriem Bensalah Chaqroun. 

M.O
Vendredi 8 Mai 2015

Lu 436 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs