Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les femmes à l'honneur au Festival Mawazine




Les femmes à l'honneur au Festival Mawazine
A l'occasion de la Journée internationale de la femme, l'Association Maroc Cultures rend un hommage appuyé à toutes les artistes femmes du paysage musical au Maroc, en Afrique et dans le monde arabe, a indiqué un communiqué de l'Association. 
Cette célébration des femmes fait écho à la programmation de la 13ème édition du Festival-Mawazine Rythmes du monde, où de nombreuses artistes marocaines, africaines et arabes seront présentes dont les stars Nancy Ajram le dimanche 1er juin et Nawal Al Koweitia le jeudi 5 juin sur la scène Nahda.
En 2012, Nancy Ajram, considérée comme l'une des plus grandes icônes de la musique du monde arabe de sa génération, avait laissé un souvenir inoubliable dans la mémoire des centaines de milliers de festivaliers venus assister au concert grandiose que la chanteuse avait donné à Rabat. Et pour cause, note l'Association, depuis son grand titre en 2003, la star de la chanson arabe n'a cessé de marquer le répertoire grâce à ses compositions aussi modernes que romantiques. 
Autre superstar, Nawal Al Koweitiya sera à Mawazine au plus grand bonheur de ses fans. Surnommée la "Reine de la musique classique", elle se produira pour la première fois à Rabat. Nawal est l'une des plus grandes chanteuses du Khalij, avec une carrière de plus de 20 ans. A ce jour, elle a enregistré 13 albums et donné plusieurs concerts dans le monde arabe.
Avec la moitié de ses concerts dédiés au patrimoine national, Mawazine fait également la part belle aux femmes du Maroc pour lesquelles la scène Nahda réservera une soirée spéciale vendredi 6 juin. Au programme: Rachida Talal, qui a très largement contribué à la reconnaissance et au rayonnement du chant hassani, Saida Charaf, une figure du répertoire sahraoui et de la chanson amazighe, et Latifa Raafat, qui a enregistré des titres devenus des classiques : Maghyara, Donia, Al Hamdo Li Llah, Ya Hali Ya Aachrani ou encore Ana fi Arek Ya Yama et permis à la musique du Maroc de rayonner à travers le monde arabe.
 

MAP
Mercredi 12 Mars 2014

Lu 338 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs