Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les fausses déclarations plombent le RAMED

La fraude met à nu la validité des outils de contrôle




Les fausses déclarations plombent le RAMED
Les fausses déclarations relatives au Régime d’assistance médicale aux économiquement démunis (RAMED) se multiplient. Une liste des fraudeurs vient d’être établie par l’Agence nationale d’assurance maladie (ANAM). Ils sont accusés de dissimuler des informations concernant leur affiliation au régime de CNSS et de CNOPS. Des directives ont été données aux responsables des cellules provinciales afin de leur retirer les cartes RAMED.
Les personnes concernées ont un délai de sept jours pour prouver la véracité des informations déclarées en apportant des documents de CNSS ou de CNOP attestant leur non-affiliation.  
Ces personnes risquent gros s’il s’avère qu’elles sont coupables de fraude puisque l’Etat pourra les poursuivre en justice conformément aux dispositions de l’article 142 de loi n° 65-00 portant Code de la couverture médicale de base stipulant: «Toute fraude, fausse déclaration ou contrefaçon en vue du bénéfice de l’assistance médicale expose son auteur aux sanctions prévues en la matière par le Code pénal, sans préjudice pour l’administration de demander le remboursement des frais des prestations dispensées à l’intéressé au titre de l’assistance médicale ».
De fausses déclarations qui peuvent être qualifiées par le juge comme étant un délit d’escroquerie conformément à l’article 540 du Code pénal marocain dont la peine peut aller jusqu’à cinq ans d’emprisonnement et une amende de 5.000 dirhams. Mieux encore, des peines accessoires, conformément à l’article 36 du Code pénal marocain, peuvent s’additionner aux peines principales, notamment l’interdiction légale, la suspension de l’exercice de certains droits civiques, civils, familiaux... la suspension du droit aux pensions servies par l’État, la dissolution de la personne juridique, entre autres.
Pour nombre d’observateurs, la détection de ces fraudes est un élément révélateur de l’improvisation qui entache le fonctionnement du RAMED et le manque de coordination entre les intervenants dans ce domaine. Les observateurs se sont interrogés sur leur  capacité à travailler ensemble pour mener à bien leur mission et fournir des informations fiables sur les prétendants à ce régime. D’autant plus que des doutes subsistent quant à entretenir des fichiers contenant des informations avérées sur les concernés.  Seuls les mokaddems restent une source d’informations, mais souvent peu sûres au regard des différentes pratiques frauduleuses qui entachent le fonctionnement normal de leur action.
En qu’en est-il des comités locaux permanents chargés de sélectionner les bénéficiaires du RAMED? «Ils ont une présence formelle», répondent les observateurs, tout en repprochant à ces instances la multiplication des intervenants et le manque de précision  de leur rôle dans telle ou telle procédure.
Des critiques que partagent plusieurs responsables des cellules locales  qui pointent du doigt l’absence d’un système informatique décentralisé permettant la vérification des informations déclarées par les postulants  concernant l’affiliation à d’autres organismes de prévoyance sociale, les salaires ou l’accès à la propriété.  En d’autres termes, ces responsables critiquent la centralisation des informations et le manque d’échange entre les différentes administrations concernées sans oublier la lenteur dans le traitement de ces informations.

Hassan Bentaleb
Mardi 16 Avril 2013

Lu 859 fois


1.Posté par voici le 17/04/2013 09:31
j'ai fait travailler un maçon qui a gagné 8000 DH par mois pendant 2 mois ,ce maçon a une maison à 2étages à mers de témara dont un étage est loué,et tenez Bien il est inscrit à ramed ,
un artisan de contruction de cheminée a gagné 3000dh en 5jours ,il est inscrit à ramed ,
un plombier a gagné 12OO dh en 2 jours,il est inscrit à ramed

cela ne m'étonne pas si on m'apprend qu'un banquier est aussi inscrit à R;;;;;;;;;;;;;;;ed,c'est la générosité!

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs