Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les facettes de la production artistique et littéraire de la culture marocaine

Thème d’une conférence à Londres




Les facettes de la production artistique  et  littéraire de la culture marocaine
La richesse et l’esthétique de la production  artistique et littéraire de la culture marocaine ont été mises en relief lors  d’une conférence académique organisée vendredi à la School of Oriental &  African Studies (SOAS), relevant de l’Université de Londres.
Cette rencontre, qui a été rehaussée par la présence de l’ambassadeur du Maroc en Grande-Bretagne, Lalla Joumala, a été l’occasion pour des conférenciers  marocains et britanniques de jeter la lumière sur les caractéristiques et  l’évolution de la production culturelle dont les thématiques reflètent les préoccupations et les attentes de la société marocaine. 
Parrainée par le “British Council”, l’Université de Cambridge et la  “Moroccan-British Society”, cette conférence a abordé le rôle joué par la  littérature, la musique, le 7ème art et les autres genres littéraires en tant  que formes et styles artistiques permettant aux écrivains, poètes, artistes et  romanciers de s’ériger en porte-parole de la société.
Ont pris part à cet événement, une pléiade de chercheurs, d’universitaires,  de romanciers et de nouvellistes connus notamment l‘écrivain et l’homme  politique Mohamed Achaâri, Youssef Amine Elalamy et plusieurs autres écrivains  de renom. 
Ils ont disséqué le lien intrinsèque et la dichotomie existant entre la  création et la vie politique, le patrimoine de la culture contemporaine  marocaine de langue arabe et d’expression française ainsi que les écrits de  certains écrivains engagés qui portent un regard lucide et complexe sur la  situation politique et sociale du pays.
Ils ont aussi évoqué le discours politique porté par plusieurs genres  littéraires, la renaissance de la culture amazighe, les œuvres de l’écrivain  Mohamed Choukri et de l’écrivaine Bahaa Trabelsi, les thématiques artistiques  postcoloniales ainsi que la diversité linguistique et culturelle du Maroc  (darija, dialecte marocain, arabe classique, amazigh). 
Cette rencontre littéraire, qui a connu la participation des professeurs et  des analystes des plus grandes universités marocaines et britanniques, a été  l’occasion idoine pour les intellectuels et les hommes de lettres d’échanger  les expériences et les points de vue sur la production culturelle marocaine,  sous toutes ses formes.  

MAP
Mercredi 26 Mars 2014

Lu 719 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs