Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les expatriés de Libye en sit-in à Rabat : Ameur affirme que son ministère a fait ce qu’il avait à faire




Les expatriés de Libye en sit-in à Rabat : Ameur affirme que son ministère a fait ce qu’il avait à faire
Les Marocains expatriés de Libye n’en démordent pas. Hier, ils étaient en sit-in devant le siège du ministère chargé de la Communauté marocaine à l’étranger, à Rabat, pour réclamer du travail et un toit.
Interrogé à ce propos, le ministre en charge de ce département, Mohamed Ameur, a estimé que leur mouvement n’avait pas de sens puisque les services de son ministère avaient accompli la mission dont ils avaient la charge. «On a fait un grand effort pour les rapatrier. Le ministère a déboursé plus de 130 millions de dirhams pour cela », nous a-t-il précisé. Concernant de supposées promesses qui auraient été données par le secrétaire général du ministère à ces derniers, il a rappelé qu’il est le seul habilité à prendre des décisions.
Il a également estimé que les revendications formulées par les expatriés de Libye dépassaient de loin les attributions de son ministère. «Je les ai accueillis à plusieurs reprises et j’ai œuvré au cours de  plusieurs pourparlers avec d’autres ministères, en vue de trouver une issue favorable à leurs doléances. Mais je crois que ce n’est pas à notre seul département de supporter ce lourd fardeau », a-t-il ajouté. Il convient de rappeler que du 17 février au 28 avril, près de 14.000 Marocains ont été rapatriés de Libye dont 5.888 personnes par voie maritime et 8.087 par avion.
Evoquant la question des mesures prises par le gouvernement pour accompagner leur réinsertion, Mohamed Ameur avait précisé le 4 mai en réponse à une question orale à la Chambre des représentants, que son département a mis en place une cellule chargée de l’accueil des personnes rapatriées de Libye et de les informer en vue de leur permettre de surmonter les difficultés de réinstallation et de réinsertion. Ladite cellule a accueilli 2899 personnes et reçu 319 correspondances concernant, entre autres, des demandes de logement, d’emploi,  de crédits bancaires et de scolarisation des enfants.
En réponse à ces doléances, le ministre a affirmé que son département a pris l’initiative de contacter d’urgence le président directeur général du holding Al Omrane, pour examiner les moyens permettant aux personnes rapatriées de bénéficier des offres de logements sociaux avec les mêmes avantages et facilités accordés à leurs compatriotes vivant au Maroc. Il a été également décidé l’intégration directe des enfants de ces personnes rapatriées dans les écoles publiques et de faire bénéficier les malades d’entre eux des soins gratuits dans les différents centres hospitaliers.

Hassan Bentaleb
Mercredi 25 Mai 2011

Lu 364 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs