Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les excités de Meknès ont de nouveau fait des leurs : Le hooliganisme a sévi au stade d’honneur




Les excités de Meknès ont de nouveau fait des leurs : Le hooliganisme a sévi au stade d’honneur
Le match entre le CODM et le MAS, disputé mardi soir au stade d’honneur à Meknès et comptant pour la treizième journée du championnat national Pro Elite-1 de football, n’a pas connu son terme. L’arbitre de la rencontre, Bouchaib Lahrach, s’est vu dans l’obligation d’interrompre la partie juste après l’ouverture du score par les Meknassis. Raison : des supporteurs déchaînés n’ont trouvé mieux à faire pour gâcher la fête que de jeter des projectiles depuis les gradins, blessant l’international olympique du MAS Abdelmoula Berrabeh, ainsi que le coach fassi, Rachid Taoussi.
Il faut dire que ces fous furieux du stade meknassi ne sont pas à leur premier forfait minable. Lors de la précédente confrontation de mise à jour du calendrier du championnat entre ce même CODM et le Wydad de Casablanca, des nevrosés ont fait des leurs, lançant sur la pelouse bouteilles et pierres sans se soucier de la sécurité des joueurs. Et la colère  du défenseur du WAC, Youssef Rabeh, se veut justifiée puisqu’il était la cible de certains agités qui n’ont point leur place dans le stade. Pour les pots cassés, c’est le CODM qui devra donc passer à la caisse.  Le club, qui a retrouvé la cour des grands cette saison, risque donc de lourdes sanctions. Le huis clos ou se produire en dehors de Meknès, des punitions dont le CODM pourrait se passer dans la mesure où il perdra certainement en points et sûrement en argent. Par ailleurs, le cas des hooligans meknassis n’est pas isolé. Au cours de cette même journée, des soi-disant supporteurs du KAC ont été interdits de voyage à Rabat pour suivre le match qui a mis aux prises leur club à l’AS.FAR. Sans aucune gêne, ils ont saccagé les dépendances de la gare routière de Kénitra ainsi que les véhicules et magasins qui se trouvaient aux alentours de la station ferroviaire.
Pourvu que la casse se limite à ce niveau, surtout que le championnat national sera ce samedi à l’heure de l’affiche des affiches de la saison : le derby WAC-Raja qui drainera certainement un grand nombre de supporteurs. Les excités sont tenus de rester cool pour que ce choc soit show et non un match à regretter.

MOHAMED BOUARAB
Jeudi 29 Décembre 2011

Lu 990 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs