Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les examens de médecine et de pharmacie reportés : Fin du bras de fer entre les enseignants et le ministre de la Santé




Les examens de médecine et de pharmacie reportés : Fin du bras de fer entre les enseignants et le ministre de la Santé
Suite au mouvement de protestation des professeurs-chercheurs des cinq Facultés de médecine du Royaume, les examens du premier semestre ont été reportés. « Il n’y aura pas de grève et les examens vont être reportés », c’est ce qui a été conclu lors de la réunion tripartite qui s’est déroulée  lundi dernier et qui a regroupé des représentants du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique, celui de la Santé, et le Syndicat national de l’enseignement supérieur (SNESUP).
D’après le secrétaire général du SNESUP, Mohammed Derouiche, les commissions pédagogiques des cinq Facultés de médecine et de pharmacie ont procédé au report des examens du premier semestre.  Une décision qui n’a pas été facile pour les responsables des facultés de Rabat et d’Oujda qui l’ont refusée du fait qu’ils étaient déjà contre le boycott ayant fait l’unanimité lors de la réunion de lundi.
Ayant maintenu la date initiale des  examens, à savoir le mercredi 2 janvier, les responsables de ces deux facultés ont dû vite déchanter, les étudiants ayant boycotté les épreuves.  
Interrogé sur ce point, Derouiche nous a déclaré que «malgré la situation intenable des universités du Maroc, qui souffrent de surpeuplement et d’un déficit flagrant d’enseignants,  nous avons fait des concessions pour éviter aux étudiants une année blanche».
Il est à rappeler que ce dénouement est le résultat d’un long bras de fer entre le SNESUP et le ministre de la Santé, après que ce dernier a  annoncé l’interdiction aux médecins du secteur public d’exercer dans le privé.  Le conflit qui s’en est suivi, s’est terminé au profit de ces derniers qui ont obtenu, entre autres, l’annulation de la décision d’El Ouardi et celle du projet de créer deux nouveaux amphithéâtres à la faculté de Marrakech.

Mohammed TALEB
Vendredi 4 Janvier 2013

Lu 816 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs