Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les enseignants grévistes sommés de reprendre les cours aujourd’hui




AIC Press
AIC Press
C’est aujourd’hui le dernier délai pour les enseignants  grévistes titulaires de diplômes de reprendre les cours.  Dans un communiqué publié hier, le ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle  s’est fait, on ne peut plus menaçant, en affirmant que «les mesures administratives prises à l’encontre des grévistes sont toujours effectives, dans le cadre de son engagement à mettre en œuvre les lois en vigueur, en dépit de la persistance des syndicats de l’enseignement à vouloir suspendre l’application desdites mesures».
Le ministère a insisté, à cet égard, sur «l’impératif pour les personnes concernées de reprendre leur travail au plus tard le 12 mars 2014, sans omettre le délai accordé à ceux qui ont reçu la décision d’arrêt de salaire, indique un communiqué du ministère publié à l’issue d’une rencontre qui a eu lieu, jeudi dernier, entre le ministre de l’Education nationale et de la Formation professionnelle, Rachid Belmokhtar, le ministre délégué auprès du ministre de l’Education nationale et de la Formation professionnelle, Abdeladim Guerrouj et les secrétaires généraux  des cinq syndicats les plus représentatifs du secteur.
Dans ce communiqué, le ministère de l’Education nationale a également rappelé que  lors de la réunion consacrée au dossier de la promotion sur diplôme, «les personnes titulaires de diplômes universitaires qui n’ont pas pu passer les concours professionnels organisés du 10 au 14 février 2014, peuvent participer à la session de rattrapage prévue dans la dernière semaine d’avril 2014, ajoutant que les personnes concernées doivent s’engager à assurer le rattrapage des séances d’enseignement qu’ils n’ont pas pu dispenser du fait de leur absence ».
Comme convenu, les deux parties vont se rencontrer cette semaine pour  débattre du cahier revendicatif commun des cinq syndicats. 
Il y a lieu de rappeler que leurs revendications portent, entre autres, sur la nomination au sein des centres de formation, le dossier des titulaires de licence ou master, les agrégés, la promotion par diplôme universitaire, la réforme pédagogique. 

Larbi Bouhamida
Mercredi 12 Mars 2014

Lu 940 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs