Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les enseignants du MEN titulaires de doctorats : Cherche statut désespérément




Les enseignants du ministère de l’Education nationale, lauréats de doctorat, manifestent leur grogne. Leur dossier date   en effet de plus d’une dizaine d’années. Rien que ça ! Mais ce n’est apparemment pas fait pour les décourager.  Les enseignants du ministère de l’Education nationale, lauréats de doctorat, ne veulent pas lâcher prise. Déterminés qu’ils sont à faire valoir leurs revendications. Aussi ont-ils décidé d’observer une grève de 48h, les mercredi 18 et jeudi 19 janvier. Ce débrayage a été décidé par la Coordination nationale des doctorats, soutenue par 4 syndicats dont la FDT, pour dénoncer le désengagement du département de tutelle à régulariser, en 3 ans, la situation de cette catégorie d’enseignants  fin 2012.   Dans  un communiqué publié en début de ce mois, la Coordination impute au ministère la responsabilité de l’escalade que pourrait  connaître le secteur  dans les jours qui viennent. Selon Driss Salek, membre du conseil national du SNE, affilié à la FDT, au lieu de clore une fois pour toutes ce dossier, le ministère de l’Education nationale a opté pour des solutions aléatoires qui ne sont pas parvenues à faire baisser la tension.
En effet, le MEN avait intégré quelque 450 enseignants aux CPR et CFI en attendant la création de centres de formation qui n’ont jamais vu le jour, a-t-il poursuivi.  
Le  changement de statut des docteurs du MEN, pour devenir professeurs assistants et d'exercer dans les universités et les instituts d'Etat, est une revendication  on ne peut  justifiée, a-t-il déclaré.  Il convient de rappeler que le gouvernement d’alternance présidée par Abderrahmane El Youssoufi avait mis fin à la fameuse note 504 de 1979 que l’ancien ministre de l’Intérieur Driss Basri avait émise dans l’objectif d’interdire aux enseignants de l’enseignement scolaire de poursuivre leurs études supérieures. A rappeler également que ces enseignants avaient observé les 26 et 27 septembre 2011 une grève et organisé un sit-in devant le ministère de  l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique.

LARBI BOUHAMIDA
Mardi 17 Janvier 2012

Lu 565 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs