Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les enjeux stratégiques et politiques de l'immigration marocaine


Plaidoyer pour la mise en place d'une commission ad hoc de réflexion pour une représentation parlementaire des MRE



Les enjeux stratégiques et politiques de l'immigration marocaine
"Le dossier MRE ne peut continuer à souffrir des aléas du changement de majorité, ou servir de marchandage pour satisfaire l'exigence d'équilibre politique au sein des gouvernements successifs. Il s'agit d'une question stratégique qui relève de l'intérêt suprême de la nation. Elle nécessite donc une stabilité dans la gestion et une continuité dans la vision..." Cette affirmation forte est un extrait de la déclaration finale de la réunion d'acteurs associatifs MRE, réunis le 26 janvier 2013 à Paris. Une déclaration qui avait été adoptée par la suite par un total de 55 associations MRE. Elle est plus que jamais d'actualité.
Je suis partisan de l'idée selon laquelle l'immigration marocaine joue un rôle  stratégique pour le Maroc: d'abord par son apport et sa richesse, intellectuelle, matérielle et immatérielle, mais aussi dans le tissage et la construction de bonnes relations entre les pays d'accueil et le Maroc. Et que tout doit être fait pour ne point porter préjudice, d'une part à la bonne marche vers une parfaite intégration dans les sociétés d'accueil, d'autre part aux bonnes relations entre ces derniers et le Maroc.
La représentation politique des cinq millions de MRE au Parlement marocain est un acte légitime et nécessaire, mais aussi au sein de tous les conseils nationaux. La question qui doit être posée aujourd'hui d'une manière responsable, dans la sérénité et sans surenchère démagogique partisane est la suivante: comment concilier les droits politiques des MRE sans nuire à leur intégration dans les sociétés où ils vivent?
 Bien entendu, la «jurisprudence Belkacem» doit nous inciter à tirer des leçons. Faut-il rappeler qu'en 2012 en pleine campagne présidentielle, Najat Belkacem (aujourd'hui ministre) alors qu'elle était porte-parole du candidat François Hollande, avait fait l'objet d'attaques de la part de ses adversaires de droite du fait de sa qualité de membre du CCME, pour évoquer d'une manière sournoise «sa double appartenance» et mettre en doute sa loyauté.
Les Marocains de l'étranger doivent demeurer une communauté unie, ne point servir les intérêts partisans et éviter les déchirures liées aux engagements politiciens des partis politiques marocains qui se livrent une concurrence naturelle pour le pouvoir.
La dernière intervention dans la presse d’Abdallah Boussouf, secrétaire général du CCME, a le mérite de replacer le débat sur le dossier de l'immigration marocaine et de l'épineuse question de la représentativité parlementaire des Marocains de l'étranger. Il est dans son rôle, de donner son avis en tant que responsable d'une institution consultative. Le débat est ouvert, il doit se faire dans le cadre national avec responsabilité et respect mutuel.
 Ce débat, les acteurs associatifs MRE le réclament et l'ont réclamé dans la même déclaration de Paris citée plus haut, je cite: « Nous émettons à cette occasion un appel à toutes les forces vives de la société civile et politique marocaine, pour une réflexion et un débat participatif sur le devenir de l’immigration marocaine et ses relations avec le pays d’origine, sur sa participation large et effective dans les différentes institutions, sur le futur du CCME et l'harmonisation des intervenants dans le champ MRE ».
La représentativité politique doit faire l'objet d'une réflexion responsable et il serait opportun de l'entamer dès à présent, pour arrêter l'hémorragie. Il appartient au Conseil de la communauté marocaine à l'étranger  (CCME) de prendre l'initiative, et pourquoi pas au sein d'une commission ad hoc composée de personnalités qualifiées et d'acteurs de la société civile MRE, en mesure de synthétiser les avis et de faire des propositions concrètes.
 
 

Par Hamid Soussany Nice (France)
Mercredi 20 Août 2014

Lu 728 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs