Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les élus locaux appelés à accompagner la dynamique de développement

Oualalou insiste sur la nécessité de maîtriser la définition de l'identité et des fonctions de chaque commune




Les élus locaux appelés à accompagner la dynamique de développement
Les élus locaux sont appelés à accompagner la dynamique de développement en cours au Maroc, a affirmé, mercredi à Rabat, le président de l'Association marocaine des présidents des conseils communaux (AMPCC).
S'exprimant lors d'une rencontre dans le cadre du «Dialogue communal sur les lois organiques des collectivités territoriales», il a estimé que l'expérience accumulée par les présidents des conseils communaux et les élus locaux, durant ces dernières décennies, leur permet de formuler des avis sur les visions de nature à améliorer les lois organiques des conseils communaux et de servir la démocratie locale.
La rencontre s'inscrit dans le cadre des évolutions profondes que connaît le Maroc, notamment les chantiers tous azimuts lancés par SM le Roi Mohammed VI dans les différentes régions du Royaume : de la création de l'Instance équité et réconciliation (IER) à l'adoption de la Constitution en juillet 2011 en passant par plusieurs étapes marquées par l'amendement de nombreuses lois à caractère social, a-t-il précisé.  Le président de l’AMPCC a appelé à une bonne interaction avec les mutations précitées pour accélérer la cadence du travail, relever les défis à travers la contribution des élus, la mise en œuvre des dispositions de la Constitution relatives à la gestion de la chose locale, le renforcement de la diplomatie aux niveaux local, national, et international, la mise à niveau des élus communaux en vue d'accompagner le développement global.
Il a affirmé que le dialogue communal est fondé sur trois références. Il s'agit, a-t-il précisé, des discours Royaux, notamment le discours de SM le Roi Mohammed VI à l'ouverture de la première session de la troisième année législative de la 9ème législature (octobre 2013) et de la Constitution de 2011, en plus de l'expérience accumulée par les élus en matière d'organisation, de gestion et de traitement des dysfonctionnements. 
Pour sa part, le président du conseil de la commune urbaine de Rabat, Fathallah Oualalou, a insisté sur la nécessité de maîtriser la définition de l'identité et des fonctions de chaque commune, c'est-à-dire déterminer dans quelle mesure la commune s'appuie sur les secteurs productifs. Il a expliqué que les équilibres politiques profonds se situeront dans les villes, ajoutant qu'il est temps de bien maîtriser l'équilibre général pour focaliser la plupart des investissements sur les villes. Dans le cadre du dialogue communal, les débats portent sur les prérogatives des collectivités territoriales, la situation de la démocratie locale en rapport avec la démocratie centralisée, a précisé M. Oualalou qui a estimé que l'AMPCC constituera un outil essentiel pour développer ces prérogatives. Dans le sillage du dialogue communal, les débats sont, aussi, axés sur la nécessité de la mise à niveau des ressources humaines des collectivités locales, les ressources financières, notamment la distinction entre les ressources de l'Etat et les ressources des collectivités et la maîtrise de la mobilisation des ressources foncières dans les villes, a-t-il poursuivi.
Au programme de la rencontre, placée sous le thème "Pour des lois organiques renforçant la décentralisation et garantissant les conditions de développement de la gestion des collectivités territoriales", figuraient trois ateliers centrés sur "la Charte communale à la lumière de la nouvelle Constitution", "La finance locale" et "Les mécanismes d'accompagnement et de contrôle des collectivités territoriales".
Ont pris part à cette rencontre, des présidents de conseils communaux, des présidents de conseils régionaux et provinciaux, des élus locaux, des parlementaires, des secrétaires généraux de collectivités locales et des administrateurs comptables. 

Vendredi 2 Mai 2014

Lu 884 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs