Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les éléphants de la réserve tanzanienne de Selous pourraient disparaître d'ici 2022




Les éléphants de la célèbre réserve tanzanienne de Selous, la plus grande du pays, pourraient disparaître d'ici à 2022 si le braconnage y continue aux niveaux actuels, a mis en garde mercredi le Fonds mondial pour la nature (WWF).
La population d'éléphants de la réserve était d'environ 110.000 dans les années soixante-dix, mais seuls 15.000 y vivent encore, menacés par un "braconnage industriel".
"Si l'on en croit l'augmentation continue du braconnage des éléphants, nous pourrions bien assister d'ici 2022 à l'abattage du dernier éléphant de Selous par des réseaux criminels entraînés et lourdement armés", a assuré le WWF dans un rapport. "Des mesures urgentes sont nécessaires pour protéger les animaux restants", rapporte l’AFP.
Environ 30.000 éléphants d'Afrique sont abattus chaque année pour alimenter un trafic illégal d'ivoire porté par la demande asiatique. La Tanzanie est un des pays les plus touchés par ce problème, un recensement récent notant que la population d'éléphants a baissé de 60% entre 2009 et 2014.
La réserve de Selous - baptisée en l'honneur de l'explorateur et chasseur britannique Frederick Selous, qui a inspiré le personnage d'Allan Quatermain dans le roman "Les Mines du roi Salomon" - est une des plus fréquentées par les touristes en Tanzanie.
Elle génère des revenus annuels d'environ 6 millions de dollars (5 millions d'euros), selon une étude de la société de conseil en développement Dalberg, demandée par le WWF.
Cette réserve du sud de la Tanzanie, d'une superficie de 55.000 km2, a été classée au patrimoine mondial par l'Unesco en 1982, mais a ensuite été placée sur la liste de Patrimoine mondial en péril en 2014. Six éléphants y ont été tués chaque jour entre 2010 et 2013.
Le WWF assure en outre que des activités minières et d'exploration pétrolière et gazière menacent l'écosystème de la réserve.
Selon Amani Ngusaru, directeur du WWF pour la Tanzanie, la valeur de Selous "pour le pays et pour le reste du monde tient surtout aux espèces sauvages qu'il abrite et à ses écosystèmes préservés"
"Parvenir à un objectif +zéro braconnage+ des éléphants est la première étape que Selous doit franchir pour exploiter son potentiel de développement soutenable", a-t-il ajouté.

Libé
Jeudi 9 Juin 2016

Lu 585 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs