Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les élections partielles infligent un camouflet au PJD

Le parti islamiste laminé à Moulay Yacoub et Settat




Les élections partielles infligent un camouflet au PJD
Dans les démocraties qui se respectent, les élections locales ou partielles constituent autant de baromètres permettant de mesurer la cote de popularité et le degré d’enracinement des partis et de dresser la carte politique éventuelle qui pourrait sortir des urnes en cas d’organisation d’un scrutin législatif à  court ou moyen termes.
Ce postulat s’applique notamment aux élections partielles tenues  jeudi dernier à Settat et Moulay Yacoub et particulièrement  lors de  ces dernières   élections où le candidat du parti majoritaire, en l’occurrence le PJD, a essuyé un cuisant camouflet face à celui de l’opposition.
Le fait que le candidat du Mouvement populaire (MP) ait été reconduit dans la circonscription de Settat a enlevé à cette opération tout caractère d’acuité à même de permettre aux observateurs d’en tirer les conséquences et d’avancer des pronostics.
Par contre, à Moulay Yacoub, le déroulement du scrutin était d’une autre nature. Le candidat PJD, Youssef Hilal, n’a pas pu y préserver son siège de député qu’il avait obtenu à l’issue de  l’élection partielle tenue en février 2013 et dont le Conseil constitutionnel avait annulé les résultats suite à une décision qu’il avait rendue en juillet dernier et motivée par le fait qu’une délégation étrangère avait pris part à un meeting électoral organisé par le parti de Benkirane. Quelques mois après cette victoire à la Pyrrhus, Hilal a dû céder son siège au candidat de l’Istiqlal, Hassan Chahbi, qui a obtenu, ce jeudi, 8779  voix (alors que son rival n’en a récolté que 7219).Comment expliquer cette volte-face des électeurs ? Quelle leçon peut-on tirer du camouflet que le parti majoritaire a essuyé? S’agit-il d’un vote-sanction ? Pour Adil Benhamza, porte-parole du Parti de l’Istiqlal, la réponse ne fait pas l’ombre d’un doute. Il s’agit bel et bien d’une défaite électorale du PJD et d’un vote-sanction. « L’importance de cette élection, nous a précisé ce dirigeant istiqlalien, vient du fait qu’elle reflète le mécontentement des populations face à la mauvaise gestion des affaires publiques par le  parti majoritaire » et aux mesures impopulaires et antisociales qu’il n’a cessé de prendre portant ainsi atteinte au pouvoir d’achat de la population (hausses successives des prix des hydrocarbures, augmentation des prix des produits de première nécessité, etc.)  Selon lui, le PJD qui croyait encore en sa popularité, pariait sur cette élection pour démontrer à tous ses détracteurs qu’il gardait toujours bon pied bon œil malgré ses errements, ses tergiversations et son piètre bilan. Mais ce ne fut pas le cas, nous a précisé M. Benhamza.  A preuve, les réseaux bruissent d’un débat qui fait rage entre les pro et anti-PJD. Les premiers s’efforcent de minimiser leurs pertes électorales prétextant l’utilisation de « l’argent sale » et la « corruption », tandis que les anti-PJD affirment que les explications et les motifs avancés par les islamistes ne sont que des alibis et des excuses pour faire avaler des couleuvres au commun des mortels et leur faire prendre des vessies pour des lanternes. Les résultats du scrutin partiel de jeudi prouvent que ces derniers ne sont plus dupes.

Mourad Tabet
Samedi 5 Octobre 2013

Lu 2192 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs