Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les élections auront lieu aujourd’hui : Législatives très disputées en Israël




Les élections auront lieu aujourd’hui  : Législatives très disputées en Israël
Le Likoud de Benjamin Netanyahu aborde en favori les élections législatives de ce mardi en Israël mais son avance dans les sondages sur le parti centriste Kadima s’est resserrée et il doit faire face, sur sa droite, à la percée de l’ultranationaliste Avigdor Lieberman. Au dernier jour autorisé de publication des enquêtes d’opinion, quatre sondages donnaient vendredi deux à trois sièges d’avance au Likoud sur les centristes Kadima au sein de la Knesset, qui compte 120 députés. En décembre, la droite conservatrice était créditée de neuf sièges de plus que les centristes. Réalisant une percée inattendue, le parti d’extrême droite Yisrael Beiteinu (Israël Notre maison), emmené par un ancien chef de cabinet de Netanyahu, Avigdor Lieberman, était crédité lui de 18 ou 19 sièges quand les mêmes sondages lui accordaient il y a encore un mois 11 sièges de députés, comme dans l’Assemblée sortante issue des élections de 2006. Le Parti travailliste du ministre de la Défense, Ehud Barak, n’arrive qu’en quatrième position, avec entre 14 et 17 députés. Pour nombre de spécialistes, ce virage à droite de l’électorat israélien s’explique par les inquiétudes croissantes de la population sur les questions de sécurité, après la guerre à Gaza et le blocage des négociations de paix avec les Palestiniens. La poussée de Lieberman dans les sondages a amené Netanyahu à radicaliser son propos. Après avoir prévenu l’électorat de droite que toute voix qui échapperait au Likoud - en se portant par exemple sur la liste Yisrael Beiteinu - serait une voix pour Kadima, l’ancien Premier ministre a concentré ses attaques sur le parti centriste de Tzipi Livni, l’actuelle ministre des Affaires étrangères. Comme lorsqu’il était devenu le plus jeune chef de gouvernement israélien, en 1996, Netanyahu doute de la capacité des Palestiniens, déchirés entre Fatah et Hamas, à établir un Etat qui ne menace pas la sécurité d’Israël. Sa priorité, a-t-il dit, ira au développement économique dans des zones industrielles spéciales de Cisjordanie, avant les questions institutionnelles et les dossiers brûlants des négociations sur le statut de Jérusalem, les colonies ou les réfugiés de 1948. Le chef du Likoud considère en effet que les tirs de roquettes du Hamas sur le sud d’Israël comme ceux du Hezbollah sur le nord, depuis que Tsahal s’est retirée du Liban en 2000, sont la conséquence du principe de la paix contre les territoires qui préside au difficile processus de paix depuis les accords d’Oslo, en 1993. Tzipi Livni, elle, ne renie rien des pourparlers passés. Elle a redit dimanche qu’en cas de victoire, elle poursuivrait les discussions avec l’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas relancées fin 2007 à Annapolis, dans le Maryland. “Je continuerai sur la voie que j’ai tracée avec mes partenaires de la partie palestinienne”, a-t-elle déclaré au micro de la radio militaire. “Je ne suis pas prête à être un Premier ministre aux mains liées par un gouvernement sans processus de paix. Ce serait un prix intolérable.” Une telle détermination ne lui laisserait qu’une étroite marge de manœuvre pour constituer une coalition au sein d’une Knesset où aucun parti ne semble en mesure de remporter plus du quart des sièges. Comme de coutume, le président Shimon Peres invitera le dirigeant de la formation arrivée en tête à former le nouveau gouvernement. Même si, contredisant les sondages, les centristes de Livni parvenaient à devancer le Likoud, de nombreux politologues doutent qu’ils soient en mesure de se bâtir une majorité. C’est d’ailleurs cette incapacité de Kadima à s’assurer une telle majorité durable qui a en partie provoqué les élections anticipées de ce mardi. Quelle que soit l’issue du scrutin, Israël s’orientera donc vers de difficiles tractations, avec l’extrême droite de Lieberman, le Parti travailliste et le parti ultrareligieux Shas au cœur des débats.

AFP
Mardi 10 Février 2009

Lu 172 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs