Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les efforts consentis par l'Académie du Royaume du Maroc pour préserver l'art du Malhoun




Les participants à une conférence, tenue récemment à Fès dans le cadre de la 15ème édition du Festival de l'art du Malhoun, ont mis en valeur les efforts énormes déployés par l'Académie du Royaume du Maroc pour préserver ce style musical sublime et authentique.
Lors de cette rencontre (21-29 août) organisée sous le thème "Des moments lumineux dans la préservation du patrimoine et du Malhoun", les participants ont salué les ouvrages et recueils édités par l'Académie pour protéger ce patrimoine culturel et la mise en place d’un comité dédié à cet effet.
Ils ont aussi plaidé pour l'inscription de l'art du Malhoun sur la liste du patrimoine immatériel de l'UNESCO, tout en mettant en garde contre les effets de la mondialisation sur ce patrimoine culturel immatériel.
Rachid Bennani, du comité d’organisation du festival, a indiqué que la poésie du Malhoun représentait aux 18ème et 19ème siècles un recueil de tous les Marocains et "un réservoir de leurs créativités littéraires et artistiques", notant que le Malhoun n’est pas uniquement une poésie mais un spectacle à part entière.
M. Bennani a aussi rappelé les actions initiées pour la transmission de l’art du Malhoun de génération en génération et sa préservation à travers l’histoire, dont les recherches effectuées notamment par feu Mohamed El Fassi et le chercheur Abbès Jirari, outre les initiatives louables de l'Académie du Royaume du Maroc en la matière.
Il a également fait part du grand rayonnement que connaît l’art du Malhoun et son intégration dans diverses expressions artistiques dont le théâtre et le chant.
De son côté, le chercheur Abdelouahab El Filali a fait savoir que l’art du Malhoun s’impose actuellement sur la scène culturelle marocaine, malgré les effets pervers de la mondialisation.
L’art du Malhoun n’est pas uniquement une pratique artistique mais il est lié à toutes les étapes de l’histoire du Maroc et se manifestait à travers tous les modes de vie, dont l’architecture, les effets vestimentaires et l’art de vivre, a-t-il ajouté.
Organisé par la commune urbaine de la ville de Fès, le Festival de l'art du Malhoun vise à faire perpétuer et à mettre en valeur ce patrimoine culturel immatériel du Maroc et à favoriser son rayonnement.
Le Festival national de l'art du Malhoun, devenu un rendez-vous incontournable pour les mélomanes de l’art authentique marocain, comprend une panoplie d’activités culturelles et des conférences thématiques.
Ce festival, dont les concerts et les spectacles se déroulent dans de nombreux espaces de la capitale spirituelle tels que Jnan Sbil et le Jardin Lalla Amina, connaît la participation d’une dizaine de troupes et d'orchestres du Malhoun de diverses régions du Maroc.
Il prévoit aussi des expositions en la matière comprenant des publications de l'Académie du Royaume du Maroc et une cérémonie en hommage à l’artiste Mohamed Soussi, président de l’Association "Thami El Mdaghri pour l’art du Malhoun".
L’édition précédente du festival a été initiée sous le thème "L'art du Malhoun entre la préservation et le renouveau ".

Mercredi 2 Août 2017

Lu 655 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs