Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les effets métaboliques des exercices physiques




Dix minutes d'exercice physique à un rythme soutenu déclenchent des changements métaboliques qui durent au moins une heure. Et plus on est en forme, plus le bénéfice que l'on pourrait en tirer est grand, selon des chercheurs américains.
L'exercice physique et une bonne alimentation jouent un rôle important sur la santé, contribuant à prévenir, entre autres, maladies cardiaques et diabète. La métabolomique, une nouvelle discipline, pourrait aider à comprendre précisément ces mécanismes protecteurs et à déterminer si certaines personnes sont biologiquement prédisposées pour en tirer le meilleur parti.
"Nous commençons juste à cataloguer la variabilité métabolique entre les personnes", souligne le Dr Robert Gerszten, de l'hôpital général du Massachusetts. Avec des chercheurs du MIT et de Harvard, il a mesuré des changements biochimiques dans le sang de sujets très différents: des adultes d'âge moyen en bonne santé, dont certains s'essoufflaient à l'effort, et des marathoniens.
Etudiant un groupe de 70 personnes en bonne santé courant sur un tapis roulant, l'équipe a découvert plus de 20 métabolites se modifiant au cours de l'exercice, et des substances naturellement produites impliquées dans l'élimination des calories et l'amélioration du contrôle du sucre dans le sang.
Cette découverte ne constitue qu'un premier pas dans un domaine scientifique complexe. Mais elle conforte les recommandations de santé selon lesquelles même de brèves périodes d'activité sont bénéfiques. "Dix minutes d'exercice produisent des effets pendant au moins une heure dans votre corps", souligne M. Gerszten, qui a découvert que certains changements métaboliques observés après dix minutes de tapis roulant étaient encore mesurables une heure après.
Les personnes minces présentent une hausse plus forte d'un métabolite appelé niacinamide, impliqué dans le contrôle du sucre dans le sang, ont rapporté la semaine dernière les chercheurs dans la revue "Science Translational Medicine".

AP
Jeudi 3 Juin 2010

Lu 373 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs