Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les édiles casablancais se défaussent de leurs responsabilités




Les édiles casablancais se défaussent de leurs responsabilités
C’est raté ! L’habituel  et non moins déplorable spectacle tant attendu au Conseil  de la ville de Casablanca n’a pas eu lieu. En effet, la session ordinaire du mois d’octobre, tenue jeudi avec une forte présence des élus, s’est passée dans le calme et l’entente. Les édiles de la métropole se sont contentés de décortiquer le discours Royal prononcé dernièrement devant le Parlement, fustigeant  la gestion locale de Casablanca et ce sans assumer leurs responsabilités en la matière.
Pour eux, il est temps  de dépasser les différends et les calculs politiciens étroits et de s’engager dans une dynamique commune afin de répondre aux attentes de la population casablancaise. Un air du déjà-vu amplifié davantage par des propos sur la nécessité d’annuler les contrats de gestion délégués, de recouvrer  les biens immobiliers du Conseil et de revoir les marchés relatifs à la gestion des services publics et les autorisations d’exploitation.
Un discours ressassé par les édiles et en lequel  ne croient plus les Casablancais.
Des propos qui ne semblent pas être du goût de Kamal Daissaoui, président de l’arrondissement urbain de Sidi Belyout. Il estime que le conseil est appelé aujourd’hui à mettre en place une nouvelle grille de lecture des attentes des Casablancais et d’élaborer de nouvelles priorités pour la ville. « Il suffit de jeter un coup d’œil sur l’ordre du jour de cette session pour se rendre compte de la distance qui sépare le Conseil des attentes et des soucis quotidiens de la population de notre ville », a-t-il lancé.
Même constat de la part d’Abdelghani Merhani, édile de la ville qui pense que le Conseil semble loin des préoccupations de la population casablancaise qui a du mal à sentir l’impact positif des projets initiés par la commune urbaine. « S’il y a une vraie dynamique comme le prouvent les projets structurants, son impact positif est loin d’être ressenti par le citoyen lambda », a-t-il précisé.  
Mais pour prouver leur bonne volonté et leur sérieux, les édiles de la ville ont voté à l’unanimité  l’ensemble des points de l’ordre du jour établi par le bureau dirigeant y compris ceux qui sont loin de faire l’unanimité comme c’est le cas pour la résiliation de plusieurs contrats entre la ville de Casablanca et des sociétés relatifs à la location des biens publics. Il s'agit notamment de la Sqala, du complexe du Lido (Paradise), du marché de gros des fruits et légumes, des terrains de tennis de Hay Moulay Rachid et du complexe sportif Zénata. Des dossiers chauds qui ont été toujours gelés.
Pourtant, le consensus est loin d’être de rigueur. D’autres dossiers importants concernant les panneaux publicitaires, la gare routière, et la situation de quelques bidonvilles peinent encore à être sérieusement débattus.
Autre fait marquant de cette journée, le budget de 2014 voté à l’unanimité. Il s’agit d’un budget consensuel qui s’inscrit dans la continuité des budgets précédents puisqu’il n’y a pas eu de rupture avec les exercices précédents. «Le conseil a opté pour un budget fragilisé par une approche comptable qui ne va pas permettre d’atteindre les objectifs de développement de la ville.  Si vous prenez le volet équipement du budget de 2014, vous allez trouver 0 DH pour les infrastructures routières, ce qui renvoie le désenclavement de certains quartiers de la ville aux calendes grecques», a conclu Abdelghani Merhani.

Hassan Bentaleb
Samedi 2 Novembre 2013

Lu 1094 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs