Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les écoutes de la BBC analysaient la “paranoïa” d’Hitler en 1942




Une étude psychologique des discours d’Hitler, conduite par le service des écoutes de la BBC en 1942, avait signalé sa “paranoïa” à l’égard des juifs, au moment même où débutait la “solution finale”, relève l’Université de Cambridge dans un communiqué vendredi.
L’historien Scott Anthony a mis la main sur un document appartenant à la famille d’un sociologue de renom, Mark Abrams, qui travaillait pendant la deuxième guerre mondiale pour les écoutes de la BBC.
Un service était chargé d’analyser les émissions radio en Europe occupée et en Allemagne et de faire un rapport chaque semaine. Ce service d’écoute de la propagande ennemie, couplé à une unité d’étude psychologique, tentait notamment de percer les ressorts psychologiques d’Hitler à travers ses discours.
L’étude, commandée par Mark Abrams à un collègue, Joseph MacCurdy, évoque en 1942 les “tendances morbides” présentes chez Hitler et son obsession grandissante pour le “poison juif”.
“Au moment où l’étude a été écrite, le vent commence à tourner pour l’Allemagne”, observe l’historien Scott Anthony. “Le document montre que les services secrets ont senti ce qui se passait (...) face à des échecs extérieurs, Hitler se concentrait sur ce qu’il ressentait comme un ennemi intérieur, les juifs.”
“Compte tenu de ce que nous savons aujourd’hui, c’est-à-dire le début de la mise en oeuvre de la +solution finale+, cela rend le document poignant”, ajoute-t-il.
MacCurdy dénote à l’époque chez Hitler un “complexe messianique”, par lequel il se croit investi d’une croisade contre le mal, personnifié selon lui par les juifs. Son étude note une “phobie” croissante à l’égard des juifs et souligne qu’Hitler ne les dépeint pas seulement comme une menace pour l’Allemagne mais aussi comme “une entreprise diabolique universelle”.
Ni MacCurdy, ni Abrams ne pouvaient à l’époque prédire que l’extermination des juifs était en marche. Mais le document, classé secret, souligne que pour Hitler, “les juifs sont l’incarnation du mal, tandis qu’il incarne l’esprit de Dieu. Il est le dieu par lequel une victoire sacrificielle sur le mal peut être réalisée.”
Le document a été versé aux archives de l’Université de Cambridge, où il sera accessible pour la première fois aux chercheurs.

AFP
Samedi 5 Mai 2012

Lu 246 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs