Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les donateurs au chevet de Gaza

Sissi presse Israël de mettre fin à son conflit avec les Palestiniens




Les donateurs au chevet de Gaza
 
La communauté internationale tentait dimanche au Caire de réunir quatre milliards de dollars réclamés par l'Autorité palestinienne pour la reconstruction de la bande de Gaza, alors que Washington appelle à relancer le processus de paix.
 "D'importantes questions ont été évoquées par nombre de donateurs quant à la meilleure façon de rompre le cycle" de la violence, afin "qu'on ne se retrouve pas au même point dans un ou deux ans", a déclaré samedi un représentant du département d'Etat avant le départ de M. Kerry de Washington. La bande de Gaza est à genoux après trois guerres en six ans et un blocus israélien de huit ans. 
Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a déclaré dimanche à l'adresse d'Israël qu'il était "temps de mettre fin au conflit avec les Palestiniens", à l'ouverture au Caire de la conférence internationale des donateurs pour la reconstruction de la bande de Gaza.  "J'en appelle au peuple et au gouvernement israéliens: le temps est venu de mettre fin au conflit", a lancé le président égyptien, assis à la tribune au côté du président palestinien Mahmoud Abbas et face au secrétaire d'Etat américain John Kerry et au secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon. M. Kerry devait profiter de cette réunion des ministres des Affaires étrangères d'une trentaine de pays et de représentants d'organisations internationales, pour demander aux Palestiniens et aux Israéliens de relancer le processus de paix qu'il avait impulsé et qui a échoué en avril.
En juillet et août, 50 jours de guerre entre Israël et des groupes armés palestiniens, dont les islamistes du Hamas qui dirigent de facto la petite enclave, ont fait plus de 2.100 morts palestiniens --dont de très nombreux civils-- et 73 Israéliens, des soldats pour la quasi-totalité.  Quelque 100.000 Palestiniens se retrouvent sans abri dans cette bande de territoire exigu et surpeuplé, où 45% de la population active et 63% des jeunes étaient au chômage avant même cette guerre, dernier avatar d'une crise israélo-palestinienne qui dure depuis près de sept décennies. Et l'argent promis lors d'une précédente conférence internationale de reconstruction de Gaza, en 2009, n'était en partie jamais arrivé ou n'avait pas contribué à améliorer sensiblement la vie des Gazaouïs. 
L'Autorité palestinienne a présenté un projet de reconstruction de Gaza de 76 pages, pour un montant de 4 milliards de dollars dont la plus grande partie est affectée à la construction de logements.  Infrastructures et entreprises ont été endommagées alors que l'électricité et l'eau manquent dans ce territoire qui reste sous blocus israélien et égyptien.  La reconstruction devrait donc prendre de longues années. Mais, si le besoin d'argent est énorme, les motifs de réticence sont considérables.  La conférence pourrait produire un chiffre de promesses élevé, mais "un certain pessimisme est de rigueur, les gens en ont assez de payer sans horizon politique", affirmait récemment un diplomate sous couvert d'anonymat.  Les Etats-Unis sont les seuls pour le moment à avoir pris un engagement pour verser 212 millions de dollars mais l'Europe et les pays arabes devraient aussi promettre des sommes importantes.

AFP
Lundi 13 Octobre 2014

Lu 269 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs