Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les disciplines individuelles, seul point lumineux d'une année sportive marocaine en demi-teinte




Les disciplines individuelles, seul point lumineux d'une année sportive marocaine en demi-teinte
Le sport marocain a connu, en cette année finissante, une saison en dents de scie, qui s'est soldée par des résultats nettement positifs au niveau des disciplines individuelles contre de grosses déceptions sur le plan des sports collectifs.
Quoique le Royaume ait réussi le défi de l'organisation en accueillant une multitude de manifestations sportives aussi bien continentales qu'internationales, et ce de l'aveu même du président de la Fédération internationale de football (FIFA), Joseph Blatter, le sport marocain a enregistré moult revers surtout au niveau des disciplines collectives, entre autres, le football, le basket-ball, le handball et le volley-ball.
En revanche, les sports individuels (golf, équitation, cyclisme, boxe, arts martiaux), se sont distingués avec la plus belle des manières, et sont parvenus à représenter comme il se doit le Royaume.
En football, les résultats restent en deçà des objectifs escomptés malgré les moyens colossaux qui ont été mobilisés lors de cette saison, marquée par l'élection d'un nouveau président de la Fédération Royale marocaine de football (FRMF), en la personne de Fouzi Lekjaa.
En fait, les différentes joutes régionales, continentales et internationales ont enregistré une absence criante du Maroc, un pays qui a donné naissance à des joueurs de haut calibre à l'image de Laarbi ben Mbarek, Abdellah Malaga, Abderrahman Belmejdoub, Allal Ben Kassou, Ahmed Faras, Mohamed Timoumi, Noureddine Naibet ou encore Mehdi Benatia. Ce repli inexplicable, d'autant plus que tous les moyens humains, techniques et logistiques ont été déployés, se manifeste notamment par l'absence des sportifs marocains des sondages effectués, annuellement, par les différents organes sportifs continentaux et internationaux, pour désigner les meilleurs sportifs de l'année. Au niveau des sélections, l'on note la régression des Lions de l'Atlas dans le classement mondial de la FIFA. Hormis la belle performance de la sélection nationale des joueurs locaux qui a atteint, pour la première fois de son histoire, les quarts de finale du Championnat d'Afrique des nations des joueurs locaux (CHAN), disputés en Afrique du Sud, toutes les équipes nationales sont revenues bredouilles.
La sélection nationale des moins de 17 ans a quitté prématurément la Coupe d'Afrique des nations (CAN), après s'être inclinée en phases éliminatoires face à la Guinée (2-0). Idem pour la sélection féminine, éliminée dès le premier tour des éliminatoires qualificatives à la CAN. Cependant, la sélection marocaine de cécifoot, (football adapté aux joueurs malvoyants), a créé la surprise après avoir décroché son billet pour les phases finales de la Coupe du monde 2016, prévues à Rio de Janeiro (Brésil). Les Nationaux seront présents pour la première fois à cette complétion planétaire après avoir signé un bon parcours lors des éliminatoires organisées du 23 au 27 avril à Lille (France).
Chez les clubs, la déception est flagrante, du fait qu'ils n'ont pas pu répondre aux attentes de leur public et hisser haut les couleurs nationales.
Le Raja Casablanca et l'AS FAR ont été éliminés de manière précoce dans la Ligue des champions d'Afrique, de même que le Moghreb Fès et le Difaa Hassani d'El Jadida, auteurs d'une piètre prestation en Coupe de la Confédération africaine (CAF).
Il en est de même pour le Moghreb de Tétouan, champion en titre du Championnat national, qui a trébuché dès son premier match face aux Néo-zélandais d'Auckland City en Coupe du monde des clubs Maroc 2014 (10-20 décembre).
En volley-ball, dont l'année 2014 a été ponctuée par l'élection de Bouchra Hajij à la tête de la Fédération Royale marocaine de volley-ball, soit la première femme à diriger une fédération marocaine des sports collectifs, le principal exploit est l'œuvre de la sélection nationale de beach-volley (A et B) qui s'étaient brillamment distinguées lors de la 13è édition du Championnat arabe des nations de beach-volley, (2 -7 septembre à Tunis), en remportant la médaille d'or par le duo Imane Zerouali et Mahassine Sayad (sélection A) ainsi que la médaille d'argent par la doublette Ikram Ettayfi et Siham Touile (sélection B). En basket-ball, qui a connu l'élection d'un nouveau président de la Fédération Royale marocaine de la discipline, en la personne de Hassan Aourach, l'on peut s'enorgueillir de la remarquable prestation de la sélection marocaine de basket-ball sur fauteuils roulants qui a remporté à Agadir le 2ème tournoi international du handicap devant son homologue algérienne sur le score de 71/63. En revanche, les clubs de Chabab Rif Al Hoceima et l’Union Tanger ont raté le coche dès le premier tour du championnat d'Afrique des clubs champions, alors que l'AS Salé n'a pas pu tenir tête à Arryan (Qatar) en finale de la 27e édition du championnat des clubs arabes, tenue au Liban.
L'athlétisme qui constitue la locomotive du sport national, a connu l'illustration des athlètes marocains à l'image de Ghislaine Siba ayant décroché l'or de saut en hauteur lors des 19es Championnats d'Afrique d'athlétisme organisés à Marrakech du 10 au 14 août 2014 et Abdelaati Iguider, qui a remporté le bronze à Sopot (Pologne) dans le cadre des 15e Championnats du monde d'athlétisme en salle. Les athlètes marocains ont également fait bonne figure, en remportant les titres individuel et par équipes (messieurs) de la course des 12 kms, disputée à Beyrouth, dans le cadre des 56e Championnats du monde militaire de cross-country.
En Coupe Davis, la sélection marocaine a été éliminée du 1er tour du groupe II zone Euro-Afrique après sa défaite à Rabat face au Luxembourg par 3 à 2.
En Judo, les équipes de Nejm Salé (dames) et Al Ouhda (hommes) ont remporté le championnat arabe de judo Casablanca 2014.
En tir sportif, les Marocains se sont distingués en Coupe du monde disputée en juin à Munich, et ont signé des résultats honorables leur permettant de se qualifier aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro 2016.
Toujours en tir sportif, la sélection marocaine hommes et dames a été sacrée vice- championne du 10e Championnat d'Afrique de tir disputé à Louxor en Egypte.
Aux arts martiaux, les karatékas marocains ont signé d'excellentes performances au 3e Open de karaté de Dubaï. Les Nationaux se sont classés dans le Top 10 de l'édition organisée sous l'égide de la Fédération internationale de karaté. La sélection du Maroc a également été sacrée championne de la Coupe Mohammed VI organisée à Casablanca.
En boxe, la sélection féminine marocaine a remporté la Coupe d'Afrique en Afrique du Sud alors que la sélection masculine a terminé 3e après avoir remporté 8 médailles (3 en or, 1 en argent, 4 en bronze).
En 2014, les boxeuses marocaines se sont adjugées la 5e édition de la Coupe Mohammed VI remportée chez les hommes par la sélection cubaine.
Pour sa part, le pugiliste Khalid Ahabchane a remporté le titre de champion d'Afrique en poids moyens après sa victoire face au Ghanéen Idji Sowa .
L'autre boxeur marocain, Rachid Boumalek a remporté le titre de champion de boxe arabe professionnelle (72 kg) après sa victoire face au Vénézuélien Mduro Manial.
En taekwondo, la Marocaine Wiam Dislam a été sacrée championne d'Afrique après sa victoire face à l'Egyptienne Maher Mohamed en finale des poids lourds lors du 13e Championnat d'Afrique disputé à Tunis et qualificatif aux Jeux olympiques 2016. Le Marocain Issam Chernoubi a été sacré vice-champion d'Afrique après sa défaite face à l'Ivoirien Cheikh Saleh Sissi (80 kg).
En kick-boxing, la sélection marocaine a réussi à remporter deux médailles dont une en argent au Grand Prix de la Confédération brésilienne organisée en partenariat avec la Fédération internationale de la discipline en février.
En Thai Boxing (muay thai), la sélection marocaine a décroché le titre de championne arabe avec 12 médailles dont 10 en or.
Le Marocain Zakaria Tijarti a remporté la ceinture du championnat des Pays-Bas (67 kg) après sa victoire face au Néerlandais Jésus Do Simodo par KO à la 2e reprise.
En judo, la sélection marocaine a terminé sa participation au 35e championnat d'Afrique à l'Ile Maurice à la 4e place.
L'année a également été marquée par la victoire de Nejm Salé (dames) qui a remporté le championnat arabe des clubs.
De son côté, la sélection marocaine de football américain a composté son billet pour la Coupe du monde, Suède 2015, après avoir remporté le Championnat d'Afrique face à l'Egypte (26 à 6).
En bilardo, la sélection marocaine a signé un exploit historique en s'adjugeant le titre de champion du monde en juillet dernier en s'imposant face à l'Angleterre (8-4).
En cyclisme, la moisson des coureurs nationaux a été exceptionnelle. La sélection marocaine a brillé en conservant la tête du classement de l'UCI Africa Tour par équipes.
Chez les juniors, la sélection marocaine a remporté la Coupe arabe des cadets, juniors et seniors, hommes et dames, disputée à Annaba devançant l'Algérie et l'Egypte.
Le cycliste Mehdi Choukri a remporté le maillot jaune en dominant le classement général après trois étapes devançant Mehdi Kourazi.
La sélection marocaine juniors s'est, pour sa part, qualifiée pour les 2e Jeux olympiques de la jeunesse après avoir remporté le championnat d'Afrique en Egypte outre sa bonne participation aux tours continentaux et internationaux.
Pour sa part, le Marocain Ilias Rabihi a remporté le championnat arabe sur route catégorie juniors alors que les médailles d'argent et de bronze sont revenues à Mehdi Choukri et Abderahim Zahiri.
Zahiri avait offert au Maroc la première médaille d'or de la course sur route (85 km) aux Jeux africains de la jeunesse disputés à Botswana.
En équitation, les cavaliers marocains Abdelkebir Ouaddar, Abdeslam Bennani Smires, le colonel Hassan jabri et Lina Smires (saut d'obstacles) et Yassine Rahmouni et Khalid Khoumsi (dressage) se sont illustrés aux jeux Mondiaux équestres, Normandie 2014 (France).
L'année a également été marquée par la participation de Ouaddar au Grand Prix de Dubaï, soldée par une 3e place alors que Lilia Maamar s'est qualifiée pour les Jeux olympiques de la jeunesse après avoir signé la meilleur 5e performance africaine aux éliminatoires à Benslimane.
En dressage, le cavalier marocain Yassine Rahmouni a remporté le Grand Prix de l'exposition de Rosendael aux Pays-Bas.
En golf, l'année 2014 a connu la programmation du 41e trophée Hassan II et de la 20e Coupe Lalla Meryem de golf à Agadir remportés respectivement par l'Espagnol Alejandro Canizares et l'Anglaise Charley Hull.
La saison a également été marquée par la consécration de la sélection nationale au 15e championnat arabe juniors de golf au Caire.
A son tour, Ahmed Marjane a offert au Maroc sa première victoire au MENA Golf Tour dont le titre de meilleur joueur est revenu à Faiçal Serghini.
La saison 2014 aura été satisfaisante pour Maha Haddioui, meilleure sportive marocaine 2013, et qui vient d'obtenir les cartes d'accès pour participer à l'ensemble de la saison 2015 du circuit européen (Ladies European Tour). Elle avait pris part à plusieurs compétitions dont l'Open d'Afrique du Sud, de France et d'Ecosse.
En hip-hop, la sélection marocaine a remporté la médaille de bronze au Championnat du monde organisé à Prague avec la participation de 64 sportifs.
Sur un autre registre, l'année 2014 a connu le décès de nombreuses figures sportives: Mohamed Doumou, ancien président du KAC Kénitra section football, (12 janvier/78 ans), Abdelkader Labrazi, ancien gardien de but de l'AS FAR (24 janvier/50 ans), Mustapha Bouhi, champion du Maroc en cyclisme (24 janvier/60 ans), Mohamed Bouabid, l'un des journalistes pionniers de la presse sportive marocaine et ancien président de l'Alliance marocaine des journalistes sportifs (7 mai/64 ans), Mohamed Baltam, ancien joueur et entraîneur du KAC Kénitra (9 mai-70 ans), Lhaj Abdelatif Mesfioui, président fondateur du Raja Béni Mellal (27 mai-80 ans) et l'ancienne athlète Fatima Aouam (27 décembre-55 ans).
Côté institutionnel, l'année 2014 a été marquée par la signature de nombreux accords et contrats-programme, entre le ministère de la Jeunesse et des Sports et 28 Fédérations sportives en vue d'élargir la base des pratiquants, développer les programmes de formation et adopter une stratégie claire. En 2014 la Fédération Royale marocaine de football a signé, avec quatre ministères (Intérieur, Economie et des Finances, Equipement, Transport et Logistique et Jeunesse et des Sports), une convention-cadre relative au programme de mise à niveau des infrastructures du football national durant la période 2014-2016.
Ainsi s'achève une année 2014 qui n'a pas été au niveau des espérances et attentes de l'opinion publique marocaine qui place ses espoirs dans l'année 2015.

Abdelhafid Mansouri (MAP)
Jeudi 1 Janvier 2015

Lu 1369 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs