Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les diplômés chômeurs investissent les locaux du MEN : La première épreuve de Benkirane débouche sur de simples promesses




Les diplômés chômeurs investissent les locaux du MEN : La première épreuve de Benkirane débouche sur de simples promesses
Des dossiers chauds d’entrée. Finies l’euphorie de la nomination et les déclarations fracassantes et politiciennes. Les choses sérieuses ont commencé. Benkirane, le chef du gouvernement fraîchement désigné, aura eu le temps de le constater. Et avec lui, El Wafa, le tout nouveau ministre de l’Education nationale qui doit se demander, après l’occupation par les diplômés chômeurs des locaux de son ministère, s’il ne valait pas mieux continuer à bronzer sous le soleil de Copacabana.
En effet, jeudi soir, environ 200 diplômés chômeurs, exclus du PV du 20 juillet, ont investi les locaux du ministère de l’Education nationale. El Wafa a tenté dans un premier temps de rassurer les protestataires en vain.Ils ont réclamé un dialogue sérieux avec le chef du gouvernement et un PV en bonne et due forme qui garantirait leur intégration et non des promesses verbales. Benkirane a répondu à l’appel en regagnant les lieux de la protestation. Mais cette fois, le discours du nouveau chef du gouvernement n’a pu convaincre les concernés qui semblent être blasés par les promesses qui n’aboutissent jamais. Après les événements de Taza dont Benkirane a avoué qu’il ignorait les détails, la sortie du patron du PJD chez les diplômés chômeurs n’a pas été un succès. C’est dire qu’il y a une sacrée différence entre la pratique de l’opposition et l’exercice du pouvoir, entre la réalité, les discours pompeux et les promesses sans lendemain. Benkirane a tenté par tous les moyens de persuader les diplômés chômeurs de quitter les locaux du département de l’Education nationale. Il n’en fut rien. Même les accolades, les embrassades et les sourires du ministre El Wafa n’ont pu persuader les intéressés, apparemment catégoriques. Le PV signé en juillet leur donne droit à une intégration dans la Fonction publique. Pour eux, leur exclusion est une machination et une manigance des responsables. Ils sont décidés à rester en sit-in jusqu’à ce que le gouvernement honore ses engagements, car il y a le principe de continuité des institutions administratives. On se rappelle que le gouvernement sortant d’El Fassi s’est engagé dans une opération d’intégration de 4304 diplômés chômeurs dans la Fonction publique. Pourquoi a-t-on exclu les protestataires qui ont passé la nuit de jeudi au vendredi dans les locaux du ministère d’El Wafa à Bab Rouah? Les responsables arguent que cette exclusion est due à une question purement administrative qui a un rapport avec le contenu du décret ministériel régissant cette opération. Vendredi, une réunion des ministres concernés par cette affaire a eu lieu alors que les diplômés chômeurs poursuivaient leur sit-in dans les locaux du ministère de tutelle. L’hiver  s’annonce très chaud pour le nouveau ministre El Wafa. Plus chaud que le soleil de Brasilia. Surtout que les syndicats de l’enseignement s’apprêtent à remettre leurs cahiers revendicatifs sur la table du ministre istqlalien dans les prochains jours.

KAMAL MOUNTASSIR
Samedi 7 Janvier 2012

Lu 1752 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs