Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les délocalisations vers le Maroc font jaser en France : Tempête dans un verre d'eau ?




Les délocalisations vers le Maroc font jaser en France : Tempête dans un verre d'eau ?
Alors que le gouvernement français a déclaré la guerre aux délocalisations des centres d'appels, le Syndicat des transports parisiens (Stif), qui dépend directement de la région Ile-de-France, s'apprête à transférer au Maroc l'un de ses services d'assistance téléphonique. Selon la presse française, dès le 1er février 2013, tous les appels de l'Agence solidarité transport, qui renseigne les bénéficiaires du Revenu de solidarité active ou de la Couverture maladie universelle sur leurs droits, seront pris en charge par des téléconseillers marocains. 
Cette décision du Stif de choisir un prestataire de service situé au Maroc a suscité de nombreuses réactions, et a pris une grande ampleur. Sur le plan politique, l'opposition française a saisi l'occasion pour pointer du doigt ce qu'elle appelle une politique de gribouille. La réaction de l'exécutif n'a pas tardé. En effet, le président français, François Hollande, est entré en ligne. Interrogé par la presse, vendredi dernier, lors d'une visite chez un équipementier automobile, il a affirmé que les « règles en matière de marchés publics ont été respectées dans ce cas » par le Stif. « Je ne suis pas favorable à ce que nous entrions dans une surenchère protectionniste», a souligné M. Hollande. 
 Il est à signaler que la conformité de la décision du Stif aux lois a poussé certains représentants de la droite (opposition) à demander  une réforme du Code des marchés publics de manière à ce qu'il puisse avantager les entreprises françaises, et ce à l'instar du « Buy American Act », loi fédérale américaine entrée en vigueur en 1933 et en vertu de laquelle « toutes les marchandises destinées à l'usage public doivent être produites aux Etats-Unis et toutes les marchandises manufacturées doivent être fabriquées aux Etats-Unis, à partir de produits américains ».
Rappelons que le ministre français du Redressement productif, Arnaud Montebourg, ambitionnait de voir les opérateurs télécoms rapatrier l'intégralité de leurs centres d'appels,  délocalisés au Maroc et en Tunisie, afin de préserver l'emploi au sein de l'Hexagone. Il avait entamé des initiatives dans ce sens, accompagné de son homologue déléguée chargée des PME et de l'Economie numérique, Fleur Pellerin, en rencontrant, il n'y a pas si longtemps, les principaux dirigeants des opérateurs télécoms, Bouygues Telecom, Iliad, Orange et  SFR, pour leur faire part de sa préoccupation concernant la préservation de l'emploi au sein de la filière.
 Le message qu'il cherchait à faire passer, lors de ces prises de contact avec Stéphane Richard (PDG d'Orange), Jean-Bernard Lévy (Vivendi-SFR), Olivier Roussat (Bouygues Telecom) et Maxime Lombardini (Iliad), est qu'« il faut, à tout prix, trouver un moyen de relocaliser les centres d'appels. » Objectif : mettre fin aux vagues de plans sociaux ou d'externalisations au sein d'une industrie mise à mal par l'arrivée d'un quatrième opérateur et de ses prix cassés. Des vœux qui, heureusement, n'ont pas encore reçu de contenu concret. 
 
 

Libé
Mardi 31 Juillet 2012

Lu 922 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs